Cadeaux aux ultrariches, Bercy ne veut pas tout montrer

http://www.humanite.fr/

Quel est le métal qui dénature le moins le goût des aliments ? C’est l’or. Du coup, le gouvernement a décidé d’intervenir. Il est urgent que les plus riches disposent des bons couverts. Ce serait trop bête de gâcher la saveur du caviar. Caricatural ? Pas vraiment, puisqu’au moment où l’exécutif serre la ceinture du plus grand nombre, plus de 4,5 milliards d’euros vont être offerts aux plus fortunés, en remplaçant l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), en plus de créer un prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30 %. À qui profitera cette ristourne sans précédent ? Cette question a été posée hier en une de Libération, via l’appel « Impôts des riches, dites-nous la vérité ! ». Cent vingt parlementaires l’ont signé (des socialistes, l’ensemble des communistes et des insoumis, un « constructif ») pour réclamer au gouvernement de rendre public l’impact de ces mesures pour les « 100 Français les plus riches », et l’ensemble des plus aisés.

Des amendements communistes pour la transparence fiscale

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a d’ores et déjà refusé. « Il n’est pas question de remettre en cause le secret fiscal », a-t-il botté en touche, avant de lâcher : « Nous allons rendre 400 millions d’euros aux 1 000 premiers contributeurs à l’ISF. » Soit un tout petit peu plus que ce que l’État va prendre par an avec la baisse des APL… S’il y a déjà de quoi comprendre que les plus démunis vont vider leurs poches pour les fortunés, Bruno Le Maire s’est bien gardé de préciser l’impact qu’auront ces mesures sur les 100 premières fortunes françaises. Et pour cause : les notes internes sur le sujet réalisées par la Direction de la législation fiscale (DLF) auraient « un effet déflagratoire sur l’opinion », si elles étaient publiées, estime un haut fonctionnaire de Bercy dans le Canard enchaîné.

Read moreCadeaux aux ultrariches, Bercy ne veut pas tout montrer