Loi Travail : Si la motion de censure a échoué, il n’en reste pas moins que le gouvernement n’a plus de majorité claire à l’Assemblée.

Une nouvelle fois, nous nous sommes battus jusqu’au bout contre le cynisme, les pressions… et la loi Travail. 56 député(e)s de toute la gauche et des écologistes ont accompagné cette démarche. Ils continuent ensemble.

Read moreLoi Travail : Si la motion de censure a échoué, il n’en reste pas moins que le gouvernement n’a plus de majorité claire à l’Assemblée.

La CFE-CGC n’a pas varié dans son opposition au texte de la « Loi Travail ».

cfe-cgcSur le site de la CGC – 16/06/2016 •

Préparé sans concertation, ce projet de loi El Khomri porte en lui toutes les raisons de la colère sociale. La CFE-CGC n’a pas varié dans son opposition au texte.

Véritable « catalogue » de mesures sensées flexibiliser le marché du travail, cette loi n’aura aucun impact positif sur la compétitivité économique des entreprises.

Au contraire, l’introduction d’un principe (article 2) d’inversion de la hiérarchie des normes ouvrirait sans limite le champ de la concurrence par le dumping social avec de lourdes conséquences sur l’emploi.

Pour autant, conformément à sa ligne, la CFE-CGC a participé au processus d’amendement parlementaire du projet de loi sans varier de son avis négatif initial, malgré quelques améliorations par endroit. Processus interrompu par l’utilisation du 49.3.

La tension sociale est aujourd’hui à son comble. L’urgence de sortir de la situation de blocage des positions n’a jamais été aussi forte.

Le pluralisme dans les 20H de France2 : « A bout de souffle…! »

Nouvelle image (3)
http://www.humanite.fr/

Communiqué du SNJ-CGT

« Journaliste à France 2 ou éditorialiste au Figaro ? ». C’était déjà la question que posait Acrimed le 27 mai dernier pour dénoncer l’intervention orientée anti-CGT de la « chef » du service politique de France 2 dans le 20H.

Dans le collimateur de l’éditorialiste : la CGT de Martinez et sa « radicalisation tous azimuts », qui veut paralyser le pays malgré « une base rabougrie »… Et déjà elle pointait un « mouvement qui s’essouffle »…

Si 700.000 adhérents (ça c’est vérifiable) est une « base rabougrie », que dire alors de la légitimité des partis politiques, qui, TOUS confondus, (et il y a 400 partis déclarés en France !) n’atteignent même pas le niveau des adhérents CGT !

Read moreLe pluralisme dans les 20H de France2 : « A bout de souffle…! »

Les vrais chiffres de la manifestation à Paris le 14 juin et le mensonge éhonté de la police #manif14juin

Quels sont les vrais chiffres de la manifestation à Paris ? Ce que n’importe quel témoin honnête s’accordera à dire de la manifestation du 14 juin à Paris c’est qu’elle a été énorme. selon les syndicats. 75 000 selon la préfecture de police c’est à dire le gouvernement. Comme pour le premier mai, Initiative Communiste a enquêté et vous donne la vérité sur les chiffres de la manifestation.

Analyse des chiffres de la police.

Read moreLes vrais chiffres de la manifestation à Paris le 14 juin et le mensonge éhonté de la police #manif14juin

Manifestation du 14 juin : participation d’une délégation de l’Atelier du Front de Gauche.

Une bonne douzaine d’adhérents de l’Atelier du Front de Gauche a participé à cette manifestation contre la loi Travail du gouvernement ( nous étions réellement près d’un million de manifestants) à Paris  sous différentes bannières syndicales (CGT, FSU, Solidaires…).

Violences qui ont émaillé la manifestation : c’est pyromane d’accuser les syndicats

C’est « le signe d’un gouvernement aux abois »

…Directement visée, la CGT a rapidement répondu. « Menacer d’interdire les manifestations est le signe d’un gouvernement aux abois », écrit la centrale dans un communiqué. « Comme il n’est pas de la responsabilité des supporters d’assurer la sécurité dans et autour des stades de l’euro de football, de la même façon il n’est pas de la responsabilité des manifestants d’assurer la sécurité dans et autour d’une manifestation autorisée par la préfecture de police », poursuit la CGT qui assure avoir pris de son côté « les dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité des participants à cette manifestation massive ».

« Les organisations syndicales font leur travail dans les cortèges. Ce qui se passe en dehors de manifestations c’est de la responsabilité des pouvoirs publics », a déclaré le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, à l’AFP, tout en condamnant les violences de mardi. « C’est pyromane d’accuser les syndicats », a-t-il ajouté, s’en prenant aux propos de Manuel Valls. « Qu’on interdise l’Euro » de football aussi, « puisqu’il y a également des violences », a-t-il renchéri.

 leJDD.fr

Loi Travail : on a remonté le cortège parisien

Nouvelle image (5) Mardi s’est tenue à Paris une grande manifestation nationale contre la loi Travail. Si des violences ont émaillé le rendez-vous en tête de cortège, le JDD a décidé d’aller un peu plus loin pour rencontrer des opposants à la loi El Khomri venus en nombre de province.

Dans la manifestation parisienne contre la loi Travail le 14 juin à Paris. Dans la manifestation parisienne contre la loi Travail le 14 juin à Paris. (Sipa Press)

Plusieurs dizaines de milliers d’opposants à la loi Travail, actuellement en débat au Sénat, ont manifesté depuis la place d’Italie en direction des Invalides mardi. Ils étaient un million selon les syndicats ; entre 75.000 et 80.000 selon la préfecture de police. Et si la tension était palpable dès le début du cortège où des incidents se sont rapidement produits, les opposants au texte étaient nombreux dans les rues de Paris. Selon le CGT, plus de 600 cars avaient afflué vers la capitale. Le JDD a remonté le cortège en sens inverse. Plus de deux heures après le départ de la manifestation, vers 16h30, la moitié de la place d’Italie était toujours pleine et certains n’avaient pas commencé à avancer. Rencontre avec plusieurs manifestants.

« Avec la loi El Khomri, on sera précaires toute notre vie »

Read moreLoi Travail : on a remonté le cortège parisien

Trois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail » (3ème partie)

Nouvelle image (3)
www.acrimed.org/

Voilà désormais trois mois que dure la mobilisation contre la « Loi Travail », une mobilisation qui ne semble pas faiblir malgré les pronostics formulés, au cours des dernières semaines, par les « experts » et autres éditorialistes.

Selon que vous serez manifestant ou policier…

On notera toutefois que l’obsession de la question des violences et la place accordée aux revendications et au discours des personnes mobilisées sont à géométrie variable.

Read moreTrois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail » (3ème partie)

Trois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail »(2ème partie)

Nouvelle image (3)
www.acrimed.org/

Voilà désormais trois mois que dure la mobilisation contre la « Loi Travail », une mobilisation qui ne semble pas faiblir malgré les pronostics formulés, au cours des dernières semaines, par les « experts » et autres éditorialistes.

Offensive tous azimuts contre la mobilisation

Mais l’entreprise de légitimation de la loi – et de délégitimation de sa contestation – n’aura pas suffi. Et ce sont des centaines de milliers de salariés et de jeunes qui, à partir du 9 mars, sont entrés en mobilisation.

Read moreTrois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail »(2ème partie)

Trois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail »(1ère partie))

Nouvelle image (3)
www.acrimed.org/

 Voilà désormais trois mois que dure la mobilisation contre la « Loi Travail », une mobilisation qui ne semble pas faiblir malgré les pronostics formulés, au cours des dernières semaines, par les « experts » et autres éditorialistes.

L’occasion pour nous de revenir sur la couverture médiatique de la mobilisation qui, comme on pouvait malheureusement s’y attendre, est une nouvelle démonstration de la capacité des « grands » médias, des « grands » journalistes politiques et des « grands » éditorialistes – avec des nuances et des spécificités – à entonner un refrain bien connu : nécessité de la « réforme », « archaïsme » de la contestation, stigmatisation de la mobilisation, morgue, mépris – voire haine de classe à peine voilée.

Une indispensable « réforme »

Le terrain avait été soigneusement préparé. Ils étaient en effet nombreux, dès la rentrée 2015, à soutenir la démarche entreprise par le gouvernement consistant à diffuser l’idée que le Code du travail était un « mastodonte » qu’il fallait nécessairement « alléger ».

Read moreTrois mois de couverture médiatique des mobilisations contre la « Loi Travail »(1ère partie))

Euro 2016. La liberté d’expression existe-t-elle encore pour le ministère de l’intérieur ?

 Nouvelle image (3)

http://www.humanite.fr/

C’est avec stupéfaction que la CGT vient de découvrir les consignes de sécurité publiées par le ministère de l’intérieur pour l’Euro.

bien-se-comporter-au-sein-et-aux-abords-des-stades

Dans le chapitre intitulé « Bien se comporter au sein et aux abords des stades », le ministère de l’intérieur recommande de « ne pas tenir de propos politiques, idéologiques, injurieux, racistes ou xénophobes ». Ces consignes remettent en cause le fondement de la démocratie, la liberté d’expression. En mettant sur le même plan propos diffamatoires, racistes ou xénophobes – qui relèvent de l’infraction pénale – et propos politiques et idéologiques – qui fondent les libertés constitutionnelles et le débat démocratique – elles génèrent un scandaleux mélange des genres. Notons au passage que le ministère de l’intérieur s’inquiète davantage des propos politiques que du sexisme et de l’homophobie, oubliés de ces consignes alors qu’ils sont malheureusement bien présents dans les stades.

Read moreEuro 2016. La liberté d’expression existe-t-elle encore pour le ministère de l’intérieur ?

Loi Travail : Solidarité financière avec les salarié.es en grève reconductible

Nouvelle image (2)De nombreux salarié.e.s se lancent dans une grève reconductible afin d’obtenir le retrait de la loi Travail. La quasi totalité des raffineries, dans les transports, plusieurs entreprises passent une étape déterminante pour obliger le gouvernement à entendre le message d’une très grande majorité de Français : retirez la loi Travail !

Ils se battent pour nos droits et pour l’avenir de nos enfants ! Soyons solidaires et apportons notre solidarité financière.

 MONTANT DE LA CAISSE DE GRÈVE AU 9 JUIN 2016 : 260 469 euros

Faire un don en ligne :  https://www.lepotcommun.fr/pot/x9a9rzjr

  ou faire un don par chèque ou en liquide :voir sur le site.

Loi Travail : Solidarité financière avec les salarié.es en grève reconductible