Refusons la braderie de l’industrie aéronautique et du Service Public !

Vendredi 7 avril, les élus communistes sont allés saluer et soutenir à Aulnat les salariés en grève de HOP ! (filiale d’Air France-KLM dédiée aux relations aériennes nationales). > Suite à la fusion en avril 2016 des 3 compagnies (Airlinair, Britair et Régional) dans le groupe Hop !, les salariés et leurs organisations syndicales sont dans l’incertitude la plus totale concernant leur avenir et celui de leur entreprise.
Depuis un an, les salariés et leurs représentants du personnel sont maintenus dans l’ignorance et aucune feuille de route claire n’a été communiquée. Sur l’emploi, l’investissement, l’évolution de l’organisation du travail et les choix stratégiques : c’est le brouillard le plus complet.
Par contre, les échos d’une réduction drastique des effectifs sont perceptibles. Le nombre d’avions utilisés par HOP est passé de 93 à 65 en l’espace de 5 années. Parallèlement les salariés vivent comme un « siphonnage » le prélèvement de 10 millions d’euros dans les comptes de l’entreprise afin de former un certain nombre de pilotes appelés à être transférés vers Air France-KLM.

Cette libéralisation du ciel est non seulement contreproductive sur le plan économique et social mais fragilise encore plus un service public déjà affaibli.
Le site d’Aulnat joue un rôle de premier plan dans le développement de nos territoires. Dans une région menacée d’enclavement, le transport aérien constitue bien plus qu’une simple alternative aux autres modes de transport.
Alors qu’est régulièrement abordée la question du rayonnement de la future métropole clermontoise, HOP ! participe à Aulnat, aux côtés d’Auvergne Aéronautique et de l’AIA par exemple, du dynamisme de notre industrie aéronautique.
En outre, un affaiblissement de l’activité de ce secteur serait un non sens au regard de l’ouverture du lycée Aéronautique Roger Clautres à Clermont-Ferrand en 2014, qui est à mettre à l’actif de l’ancienne majorité du Conseil Régional.
C’est pourquoi le PCF et ses élus apportent tout leur soutien à la lutte des salariés de Hop ! qui est marquée du sceau de l’intérêt général.

Pierre MIQUEL,
Secrétaire de la Fédération PCF du Puy de Dôme

André CHASSAIGNE,
Député du Puy de Dôme et Président du Groupe Front de Gauche à l’Assemblée Nationale

Cyril CINEUX,
Maire adjoint de Clermont-Fd et Vice Président à la Communauté Urbaine de Clermont-Fd

Christine THOMAS,
Conseillère Municipale à BEAUMONT

Jean Christophe CERVANTES,
Président du Groupe Communistes et Républicains / Front de Gauche à Clermont- Ferrand

Catherine FROMAGE,
Maire adjointe de Vic Le Comte et Conseillère Régionale

Boris BOUCHET,
Conseiller Municipal à Riom et Conseiller Régional

Jacky GRAND,
Conseiller Municipal à Billom et Conseiller Départemental

Laisser un commentaire