Conseil Municipal de Beaumont du 22 mars 2017 Vœu déposé par le Front de Gauche qui s’oppose à l’installation des compteurs LINKY

Ce vœu a été rejeté par la majorité de droite et le PS.

Depuis le 1er décembre 2015, ERDF a débuté l’installation des compteurs électriques LINKY. L’objectif affiché de ce compteur dit « intelligent » est de permettre la maîtrise par tout un chacun de sa consommation en électricité.

Or, l’arrêté de généralisation ne prévoit pas l’obligation pour le gestionnaire de fournir un afficheur déporté si le compteur se situe en dehors du logement, ce qui est la cas aujourd’hui pour plus de 50% des logements en France.

Mais il y a plus grave le compteur Linky fait peser d’autres menaces sur les usagers , leur santé et l’emploi

  • L’installation – estimée à 4,5 milliards €- soit environ 128€ par compteur n’est pas gratuite. Il s’agit du remplacement de dizaines de millions d’exemplaires à l’échelle du pays. Ces derniers sont pourtant encore viables en grande partie voire avec une durée de vie significative à compter en dizaines d’années alors les nouveaux compteurs proposés ont une durée de vie prévisionnelle d’une vingtaine d’années. L’installation est payée indirectement par les consommateurs car répercutée sur la facture sous le nom « tarif d’acheminement » .
  • Les populations le plus précaires seront les premières victimes de ce nouveau compteur Linky qui dispose d’un interrupteur intégré. Les réglages et les coupures pourront se faire sans le déplacement d’un agent.
  • Ce compteur fonctionne avec le même type d’ondes électromagnétiques que celles des téléphones portables notamment. Cette nouvelle source d’ondes classées par l’OMS dans la catégorie cancérigène potentielle fait peser une menace sanitaire supplémentaire sur les populations.
  • La diminution du personnel affecté au « relevé des compteurs » ira de pair avec l’augmentation du nombre de ces compteurs. Ce sont des milliers d’emplois qui sont appelés à disparaître
  • Quant aux économies d’énergie mises en avant, cela est pour le moins discutable. De fait les relevés de consommation en temps réel existent déjà.
  • Enfin la captation d’informations sur la vie privée se pose. Les déclarations contradictoires sur les chaines de télévision du directeur de programme quant à l’intelligence desdits compteurs et leurs capacités à reconnaitre le type et le moment d’utilisations des appareils électroménagers sont ambigües.
  • On peut donc se féliciter que des centaines de communes se soient prononcées contre l’installation sur leurs territoires de ces appareils.

Pour toutes ces raisons, nous proposons que le conseil municipal de Beaumont s’oppose à l’installation de compteur LINKY sur le territoire de la commune.

 

Laisser un commentaire