Le peuple a-t-il vocation à toujours souffrir ? (1)

nouvelle-image-1Charles, au secours ! Ton royaume prend l’eau de toute part. Ils sont devenus fous ! Est-ce la  consanguinité ?

Les mites ont attaqué l’ouvrage de Pénélope,  certains vassaux font défection ; quant au dauphin, il s’accroche  comme une moule à son rocher.

Il faut changer de dynastie et vite.

Mais où va-t-on ? Nous avions déjà des élus à la fonction suprême avec des casseroles. La perméabilité totale entre le capital et le pouvoir. Ces mêmes qui demandent sang et sueur au peuple. Il est même demandé des sanctions exemplaires pour la racaille, et pourquoi pas  la déportation  dans les colonies ? Cette même justice que l’on fustige, trop laxiste pour le bas peuple et à qui on fait un bras d’honneur refusant de se rendre à ses convocations.

Peuple de France, il est temps de se réveiller. Jacquou sors ta fourche.

Les peuples autour de nous, nous raillent et pensent tout bas à ces veaux de Français, ergots dehors lançant à qui veut l’entendre qu’ils sont les rois de la démocratie et des droits d l’homme. Peut on tomber plus bas ?  peut être… avec le F Haine au pouvoir !

Et nous peuple de gauche qui voulons simplement plus de justice sociale, plus d’humanité, plus de partage devons nous continuer à nous diviser ? Est-ce inéluctable ? Pourquoi tant d’ego ? Le peuple a-t-il vocation à toujours souffrir ? Alors il est peut être encore tant de nous rassembler autour de nos valeurs et d’avancer unis.

Christian Bernaud

Laisser un commentaire