La Poste : alerte à l’abandon pour les usagers !

nouvelle-image

PARTICIPEZ AU RASSEMBLEMENT A CLERMONT

SAMEDI 14 JANVIER

10h30 poste St Éloi (1 rue Maurice Busset)

12h Préfecture et place de Jaude

Dans les zones rurales comme dans les grandes villes, nous assistons à la fermeture en chaîne de bureaux de postes, ces dernières années. Le réseau postal est passé de 1700 à 900 bureaux. L’opération commence par une réduction des horaires d’ouverture, la multiplication de fermetures surprises qui obligent les usagers à se déplacer vers un autre bureau… Parallèlement la Poste fait pression sur les élus pour transformer les bureaux en agences communales ou intercommunales ou en relais tenus par des commerçants (prés
de 800 bureaux ont été transformés en agences ces dernières années). Jusqu’à présent, les conseils municipaux et le maire avaient la possibilité de s’opposer à la fermeture de leur bureau, mais le «nouveau contrat de présence postale territoriale 2017-2019» (entre l’État, La Poste et l’Association des Maires de France), supprime ce verrou démocratique de l’avis du conseil pour le remplacer par le seul avis du Maire !

La poste : chaises musicales et tour de vis pour les salariés !

Ce mouvement de restructuration se fait aussi au détriment des postiers. Après plus de dix ans de réorganisation, prés de 100 000 emplois sont passés à la trappe dont 7 300 rien qu’en 2015. Le critère de l’organisation est désormais axé sur la rentabilité financière au détriment des missions de service public (manque chronique de personnels, ils doivent tourner entre les bureaux et les tournées, les personnes en arrêt maladie sont souvent pas remplacées…). Les postiers n’en peuvent plus, et ils l’ont clamé lors d’une journée de mobilisation nationale unitaire le 8 décembre.

La Poste : société anonyme à capitaux Publics, CHARGÉE DE SERVICE PUBLIC, devrait assurer l’égalité entre les territoires et satisfaire l’intérêt général et pas seulement organiser sa «rentabilité financière» !

Alors que le groupe la Poste a touché 300 millions d’€ (sans exigences en contrepartie) au titre du crédit d’impôt emploi compétitivité (CICE), nous ne pouvons accepter que l’argent public soit utilisé contre les territoires, contre les personnels et au détriment de l’intérêt général.

Puisque l’État n’assure pas son rôle en ce domaine, c’est aux usagers, aux élus et aux personnels de se mobiliser, de lutter contre cet abandon et d’exiger un service postal de qualité pour tous et partout.

C’est le sens de notre rassemblement du samedi 14 janvier à Clermont Ferrand.

Collectif de Défense et de Développement des Services Publics dans les Combrailles

Dans l’ALLIER trois trésoreries ferment le 31/12/16 : Hérisson, Huriel et le Mayet de Montagne !

Laisser un commentaire