Incendie du centre d’accueil et d’orientation des migrants de Calais à Loubeyrat (63): répondons à la haine par la solidarité.

Communiqué de Presse  Boris BOUCHET,
Conseiller régional PCF,  Conseiller municipal et communautaire de Riom

 Dans la nuit du 23 au 24 octobre, le site de Loubeyrat destiné à abriter un centre d’accueil et d’orientation des migrants de Calais a été la cible d’un incendie criminel.

Celà fait suite à une série d’actes criminels du même type en Isère, en Loire-Atlantique et en région parisienne. Je dénonce avec force cet acte aussi stupide qu’abject, témoin du climat délétère distillé dans notre société. J’en appelle à la solidarité des femmes et des hommes de notre territoire qui sauront répondre avec humanité aux actes racistes et xénophobes.

 La responsabilité des personnalités politiques est d’éteindre plutôt que d’attiser les braises de la haine et du rejet de l’autre comme l’a fait récemment le président de région Laurent Wauquiez, en lançant une pétition contre l’accueil de 1784 migrants de la jungle de Calais dans notre région qui compte 7,7 millions d’habitants. Je veux retenir de ce week-end face à la bêtise des auteurs de cet acte ignoble, les centaines de femmes et d’hommes ( plus de 2000 personnes) qui se sont rendus  sur le mont Mézenc afin de proclamer notre région terre d’accueil.

  Le rôle des élus est de défaire les préjugés alors que plus de 22 000 personnes sont mortes en traversant la Méditerranée depuis 2000, près de 4 000 en 2015. Nous avons un devoir moral. La France est la 6e puissance mondiale.

Sur notre territoire, la récente expérience de Pessat-Villeneuve qui a accueilli au printemps dernier une cinquantaine de réfugiés montre que la co-existence pacifique et le vivre ensemble ne sont pas des mots vains mais une réalité concrète à mettre en œuvre.

Je tiens à saluer la diligence du personnel de la maison de retraite et de son directeur, ainsi que l’action des pompiers qui ont permis de limiter les conséquences de cet incendie.

Laisser un commentaire