La muraille de Chine : le maire de Clermont-Ferrand décide de la détruire sans une véritable consultation des habitants.

nouvelle-image-1Hier soir maison de quartier de St Jacques le Maire et sa majorité avaient invité les habitants du quartier pour leur dire que rien n’était fait mais que la « déconstruction » se ferait et que rien n’était acté pour l’après mais que la reconstruction se ferait.

 En bon politique après un monologue de 25 minutes suivi d’un film, l’homme a enfumé son auditoire mais il a été plutôt bon. Il s’est fait conspué en première partie lorsqu’il a pris les habitants pour des manants.

Que dire sinon que les sans voix le sont restés. Nous lui avons fait remarquer que la décence eut été de réunir d’abord les intéressés avant le grand public.

Ce matin France inter annonçait le fait que tout été acté.

 Remarque : que des politiques prennent des décisions ok, mais que les concernés l’apprennent par la presse alors que « des dizaines de réunions aient déjà eu lieu à Paris dans le cadre de l’ANRU » au dire du Maire est un déni de démocratie.

 En annexe le FG distribuait le papier ci-joint

muaille-bis-001muraille-001

Laisser un commentaire