Tract diffusé par l’Atelier du FDG, lors de la réunion publique organisée par Clermont Communauté sur le projet de Communauté Urbaine.

Mercredi 28 novembre 2015  à la salle des fêtes de Beaumont , Clermont Communauté a organisé une réunion publique, ouverte surtout à tous les habitants du canton (Beaumont – Ceyrat – Saint-Genès Champanelle) – plus de 20 000 habitants.

Dans la salle, entre 200 à 300 personnes. Quelle mobilisation !!!

Une forte délégation de l’Atelier du Front de Gauche a diffusé un tract intitulé

« La Communauté Urbaine de Clermont : Parlons-en vraiment ! »
Tract communauté urbaine

2 réflexions au sujet de “Tract diffusé par l’Atelier du FDG, lors de la réunion publique organisée par Clermont Communauté sur le projet de Communauté Urbaine.

  1. Fort d’une présentation plutôt guerrière de la part du Directeur Général des Services de CC (Rivaliser, compétition, force de frappe, fierté…) on s’attendait à un projet très ambitieux. En fait il n’est question que de transferts, sauf pour le tourisme mais qui ne semble pas très pertinent car relevant plutôt du département au risque de doublons et donc quid d’économie ?
    On s’attendait aussi à entendre parler d’économie financière en soulignant les mutualisations, là aussi, pas ou peu d’explications.
    On ne voit pas la différence entre l’avant et l’après sauf, au dire du président, qu’après la COMAC, CC, il faut passer à autre chose mais sans grand projet (Déplacements urbains, …) et que cette nouvelle structure ne bénéficiera pas de la manne escomptée (sauf fonds européens).
    En matière de démocratie, tel un président Africain, Mr Bianchi nous dit que le peuple n’est pas mûr pour un référendum car il ne répondrait pas à la question posée (l’école doit faire des progrès !).
    Une seule certitude, devant l’unanimité des élus (toute tendance confondue) à entourer leur président on peut penser que bien au chaud, les places sont agréables. Pourtant critique sur ses prédécesseurs, Mr Bianchi ne propose rien de très nouveau en matière de gouvernance sinon le même consensus mou qui n’a jamais fait un programme. Peut être aussi un peu de suffisance quand Mr le Président nous dit qu’il a fait le choix non obligatoire d’informer les citoyens ; n’est ce pas là la moindre des choses dans une démocratie ?

  2. Pour la réunion sur la Communauté Urbaine, je trouve que l’on a assisté à une parodie d’exercice démocratique.
    Trois citoyens posent chacun une question, un salarié de Clermont-Co les reformule plus ou moins précisément, et un ou des élus répondent ou pas aux questions posées… C’est une mascarade!

Laisser un commentaire