Fidel est mort

Jean Ortiz – Samedi, 26 Novembre, 2016 –

L’histoire retiendra qu’il fut l’un des géants politiques du XXe siècle, et que la faune de tous les anti-castristes est bien petite à côté de ce colosse. Son combat a permis l’avènement d’une Amérique latine nouvelle. De son vivant, Fidel était déjà entré dans l’histoire. L’Amérique latine perd un Libérateur, un référent, une légende.

Je pleure. Pour mesurer la dimension du personnage, il faut le contextualiser. Cuba est une petite île ; elle n’est pas un morceau de l’ex-empire soviétique  qui s’acharne à survivre sous les tropiques. Les Etats-Unis sont intervenus plus de 190 fois en Amérique du sud, une seule expédition a échouée, celle de 1961 à Cuba. L’invasion mercenaire de la Baie des Cochons, pour tenter de renverser Fidel Castro. Les archives de la CIA l’attestent : Fidel a été victime de plus de 600 tentatives d’assassinat de la part des Etats-Unis. Pendant 50 ans, il leur a tenu la tête haute.

Read moreFidel est mort

Le petit Wauquiez illustré…

nouvelle-image-16Quelques nouvelles de la GRANDE région Auvergne – Rhône-Alpes qui progresse vers un avenir radieux sous la houlette de son génial dirigeant, à la fois président de la région, soutien d’un candidat à la primaire de droite, président par intérim (impartial) de son parti, député, vrai maire du Puy (même s’il ne l’est pas en titre). Après s’être occupé des autoroutes (180 millions) et des chasseurs; il s’intéresse aux transports ferroviaires en annonçant un plan de 246 millions, et quelques fermetures de lignes. A comparer aux 216 millions investis par la région Auvergne qui comptait 850 000 habitants, alors que la nouvelle région en a 5,8 millions…

Read moreLe petit Wauquiez illustré…

Boris Bouchet, élu riomois PCF -Front de Gauche, fustige « des licenciements boursiers » à la Seita.

la-montagneBoris Bouchet, conseiller municipal et communautaire de Riom, et élu régional réagit à son tour.

La Seita vient d’annoncer la fermeture de son dernier site de fabrication de cigarettes en France à Riom (239 postes dont de nombreux reclassés de Carquefou) et de son site de recherche de Fleury-les-Aubrais, dans le Loiret.

Boris Bouchet, conseiller municipal et communautaire de Riom, et élu régional, réagit : « En 2015, le groupe Imperial Tobacco a dégagé un bénéfice net d’1 milliard 600 millions d’€. Le site est donc rentable. Les dividendes versés aux actionnaires représentent 40.000 € par mois et par salarié, le coût de la masse salariale représente quant à lui 4 centimes d’euro par paquet de cigarette vendu plus de six euros dans le commerce.  Sans oublier le Crédit Impôt Compétitivité Emploi et divers autres allégements ».

Read moreBoris Bouchet, élu riomois PCF -Front de Gauche, fustige « des licenciements boursiers » à la Seita.

Pourquoi, sur les 223 000 femmes victimes de violences conjugales chaque année, 40 % déclarent que les violences redoublent quand elles sont enceintes ?

Pour la Journée internationale des violences faites aux femmes, vendredi 25 novembre, c’est cette dernière qui prend la parole. Stéphanie, donc, avec ses grandes créoles aux oreilles et son accent du Sud, se fait une réflexion de bon sens : pourquoi, sur les 223 000 femmes victimes de violences conjugales chaque année, 40 % déclarent que les violences redoublent quand elles sont enceintes ?

On vous l’avait bien dit…que c’était possible : face au Front National, dans le Pas-de-Calais, la mairie de Rouvroy reste communiste.

Valérie Cuvillier (Parti communiste français) a été élue dimanche 27 novembre maire de Rouvroy dans le Pas-de-Calais. Elle succède avec 78,45 % à un autre communiste, Jean Haja, maire démissionnaire de cette commune de 8 600 habitants. Mme Cuvillier faisait face à Thomas Dubois, tête de liste « Rouvroy Bleu Marine » du Front national.

Pierre Laurent, le secrétaire général du PCF, a qualifié d’« événement » le score de Valérie Cuvillier et de sa liste « Continuons ensemble l’essor de Rouvroy ».

Dans un communiqué de presse, il a condamné un FN « qui n’avait pas ménagé ses efforts pour conquérir les pouvoirs municipaux, n’hésitant pas à faire une campagne haineuse contre la municipalité dirigée depuis 1977 par un maire communiste ».

La ville de Rouvroy est gérée par le Parti communiste depuis 1977.

Lors des élections municipales de 2014, le Front national s’était emparé dès le premier tour de la mairie d’Hénin-Beaumont à 5 kilomètres de Rouvroy.

Ouvrons le débat : 2017, année électorale, ça se prépare collectivement (15).

nouvelle-imageRésultat du vote des communistes pour 2017 : 53,6 % pour l’option 1, des communistes unis pour faire grandir le rassemblement

Suite à la Conférence nationale du 5 novembre, les 120.000 membres du Parti communiste français étaient invités à poursuivre le débat engagé sur leur choix pour les échéances électorales de 2017. Ils l’ont fait sur la base de l’analyse des développements de la situation politique, de la résolution adoptée par la Conférence nationale et des deux options qui étaient soumis à leur vote pour l’élection présidentielle. La discussion des communistes a confirmé l’inquiétude et la lucidité partagées devant la montée des dangers de droite, d’extrême-droite et de populismes rétrogrades, et aiguisé la conscience des responsabilités qui sont les nôtres pour ouvrir un nouveau chemin d’espoir.

 Des dizaines de milliers de communistes ont activement participé à cette consultation dans un état d’esprit respectueux et de grande responsabilité, faisant honneur à la vie démocratique de leur parti et de la vie politique nationale. Ils ont largement exprimé leur volonté de sortir unis et rassemblés de cette consultation pour mener les batailles cruciales qui nous attendent.

Sur les 56 365 cotisants à jour de leurs cotisations et pouvant donc participer au vote, 40.937, soit 72% des inscrits, ont voté ces 24, 25 et 26 novembre.

Read moreOuvrons le débat : 2017, année électorale, ça se prépare collectivement (15).

Intervention de Fatima Parret : des devoirs et encore des devoirs pour les bénéficiaires du RSA

Voilà enfin un rapport sur la formation professionnelle. Cette grande oubliée de votre première année de mandat. Accompagner les bénéficiaires du RSA pour sortir de l’inactivité …Evidement que nous sommes pour…

Oui pour donner une perspective à ceux qui n’en ont plus, Redonner l’envie, redonner une chance, celle de trouver un travail, une activité, de la dignité …

Oui, sortir de chez soi, rencontrer les autres, se créer des contacts, être utile, c’est de la dignité. Evidemment que notre groupe soutient toute expérimentation qui va dans le sens de ceux qui restent en marge de notre société.

Soutenir par la formation avec un avantage financier nous paraît une bonne chose.

En Auvergne d’ailleurs, sous la majorité de gauche précédente, nous l’avons expérimenté… nous avons d’ailleurs le rapport 1319 à voter en commission permanente qui fait part du travail mené dans le mandat précédent avec deux départements auvergnats…

Donc donner un avantage financier aux bénéficiaires du RSA qui se forment ça existe, et vous n’êtes pas le premier à le proposer… ça peut donc être généralisé en l’état.

Mais la vraie nouveauté et la seule avec ce rapport, concerne les nouveaux devoirs que vous leur imposez.

Read moreIntervention de Fatima Parret : des devoirs et encore des devoirs pour les bénéficiaires du RSA

La méthode Wauquiez pour le RSA, culpabiliser celles et ceux qui veulent retrouver le chemin de l’emploi

Communiqué du groupe L’Humain d’Abord en Auvergne Rhône Alpes, suite à la signature  d’une convention entre la région et les départements quant au RSA.

Jeudi 27 octobre, Laurent Wauquiez a voulu frapper un grand coup : une convention pour les « allocataires du RSA les plus motivés » : des « volontaires » choisis par des travailleurs sociaux pourront bénéficier d’une aide supplémentaire sous de multiples conditions.

Celui qui dénonce perpétuellement l’avalanche de normes et de conditions pour les entreprises en invente des nouvelles, bien plus dures, pour les femmes et les hommes les plus précaires. C’est dire à qui va sa préférence, et pour qui roule Wauquiez !

Le ton et les mots choisis traduisent le profond irrespect du président de région. Ils illustrent le mépris d’une politique qui ignore les réalités vécues par les femmes les hommes dans notre pays. En infantilisant les gens, Laurent Wauquiez les humilie. Les bénéficiaires du RSA ne sont pas des élèves dans une cours de récréation, il n’y a aucune récréation à siffler. On ne joue pas à être au RSA, on le subit !

Read moreLa méthode Wauquiez pour le RSA, culpabiliser celles et ceux qui veulent retrouver le chemin de l’emploi

édition juin 2016 ÉTUDE RELATIVE À L’IMPACT DE L’HABITAT ADAPTÉ SUR LES MODES DE VIE DES GENS DU VOYAGE

nouvelle-image-18Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une fiche action du Schéma départemental d’Accueil et d’habitat 2012-2018 du Puy-de-Dôme.
Conduite par l’Association de Gestion du Schéma d’accueil et d’habitat des Gens du Voyage en partenariat avec la Direction départementale des Territoires, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme et l’Association du Logement Social du Puy-de-Dôme, elle a été réalisée par Marie d’Hombres de l’Association Récits.
Cette étude a reçu le soutien financier de la DDT63, dela Fondation Abbé Pierre, de l’Association du LogementSocial et de la DIHAL.

Ouvrons le débat : 2017, année électorale, ça se prépare collectivement (14).

Nouvelle image (3)
http://www.humanite.fr/

Clémentine Autain : « Nous voulons mener la campagne de Jean-Luc Mélenchon dans un cadre commun, large et pluraliste »

42% des militants d’Ensemble se sont exprimés pour un soutien à Jean-Luc Mélenchon tout en souhaitant poursuivre la construction d’un large rassemblement de la gauche de transformation sociale et écologiste. 30% ont voté pour une participation plus directe à la campagne du candidat de la France Insoumise. Enfin, 25% ont considéré que la situation n’était pas mûre pour se prononcer en faveur d’un candidat. Que démontre selon-vous ce vote ?

Clémentine Autain. Au total, 72%, soit plus de deux tiers de notre organisation, a voté pour soutenir Jean-Luc Mélenchon. Sur ce point essentiel, c’est un vote franc et net. La candidature de Jean-Luc Mélenchon incarne aux yeux des Français une gauche distincte du bilan de Hollande et Valls, une gauche qui est porteuse de ruptures avec le néolibéralisme, une gauche de transformation sociale et écologiste. Nous ne voulons pas d’un scénario mortifère avec plusieurs candidatures issues de la gauche d’alternative. Je pense même que nous pouvons nous fixer un objectif ambitieux avec Jean-Luc Mélenchon : celui d’être en tête de la gauche.

Read moreOuvrons le débat : 2017, année électorale, ça se prépare collectivement (14).

Ouvrons le débat : le nucléaire, quel avenir ?

La France embourbée dans le nucléaire (publié le mardi 15 novembre 2016) – Texte de Sylvain Desjardins

Read moreOuvrons le débat : le nucléaire, quel avenir ?

Impôts, fraude, assistanat, vote réac : ces préjugés sur les pauvres qui ne supportent pas l’épreuve des faits

par Nolwenn Weiler 16 novembre 2016

Nouvelle image (10)

Alors que la campagne présidentielle démarre, les discours anti-pauvres et anti-immigrés font plus que jamais recette. Fraude aux allocations, faible participation à l’impôt, violences conjugales, natalité excessive, oisiveté, pollution… A en croire les colporteurs de ces préjugés, ceux qui possèdent le moins seraient responsables de tous les maux qui frappent la société. Sauf que… faits, chiffres et études battent en brèche ces faux arguments, qui nous détournent des vraies responsabilités. L’association ATD quart monde a récemment publié un ouvrage intitulé « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ». Basta ! s’en est inspiré, pour rappeler quelques évidences… trop souvent oubliées.

Qui est pauvre en France, en 2016 ? Il y a la pauvreté monétaire, facile à mesurer quantitativement. Le seuil de pauvreté fixé par l’Insee à 60% du revenu médian – les personnes percevant un revenu inférieur à 1 000 euros par mois – concerne 8,6 millions de personnes. Près de 5 millions d’entre elles touchent moins de 840 euros mensuels. Mais la pauvreté ne se limite pas à la faiblesse des revenus disponibles. Être en situation précaire, c’est aussi cumuler plusieurs insécurités : celle de l’emploi et du logement, la possibilité de se nourrir convenablement,d’assurer ses obligations familiales, de se chauffer correctement… Ces aspects sont plus complexes à estimer quantitativement.

Quelle que soit la manière dont on la mesure, la pauvreté et les personnes qui les subissent font l’objet de bien des clichés, en particulier lors des campagnes électorales. La « pauvrophobie » s’installe, sous diverses formes : de la culpabilisation des chômeurs qui se complairaient dans l’assistanat sur le dos de ceux qui travaillent, aux arrêtés anti-mendicité édictés par plusieurs villes, jusqu’aux incendies volontaires qui visent des centres d’hébergement. Non contents de frauder et de ne pas payer d’impôts, les pauvres seraient en plus davantage réactionnaires et racistes que les autres, explique-t-on à chaque nouvelle élection surprise.

« Qui aime vivre en étant traité « d’assisté », de « cas social » ? Qui souhaite connaître la honte de pousser la porte d’un service social ou d’une association caritative pour une aide, quand on doit nourrir ses enfants ? », interpelle Marie-France Zimmer, militante de d’ATD Quart-Monde, association qui compte 18 000 adhérents et qui vient d’éditer l’ouvrage « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ». Basta ! s’est inspiré de cet ouvrage pour battre en brèche quelques-uns de ces préjugés, parmi les plus répandus.

Préjugé n°1 : les pauvres pourraient travailler s’ils le voulaient

Read moreImpôts, fraude, assistanat, vote réac : ces préjugés sur les pauvres qui ne supportent pas l’épreuve des faits