La leçon grecque

Nouvelle image (6)Une rupture nécessaire…
En janvier 2015, la Grèce avait voté pour un parti, Syriza, qui proposait un tournant radical par rapport aux politiques suivies par les gouvernements
précédents. Alternant de longues années au pouvoir, le Pasok et la Nouvelle
démocratie avaient maintenu la domination de quelques familles d’oligarques,
la corruption généralisée et l’inefficacité de l’administration. Après l’entrée
dans la zone euro, les dépenses publiques ont nettement augmenté, ce qui pouvait se justifier dans une perspective de rattrapage, mais les impôts ont  fortement baissé, induisant un fort déficit public : le solde primaire (hors charges d’intérêts) est passé d’un excédent de 3% en 2000 à un déficit de
2,4% en 2007. Les classes dirigeantes n’ont pas profité des bas taux d’intérêt
permis par l’appartenance à la zone euro pour développer l’industrie et le
secteur productif en Grèce. La croissance a été forte (4,1% de 1998 à 2007),
mais insoutenable : le déficit extérieur dépassait 10% du PIB en 2007. Cette
dérive participait au creusement des disparités dans la zone euro entre les
pays du Nord, en particulier l’Allemagne, qui avaient choisi une stratégie de
recherche de compétitivité et d’accumulation d’excédents extérieurs, nuisible
à leurs partenaires, et les pays du Sud, dont la croissance soutenue
s’accompagnait de forts déficits extérieurs, financés sans peine jusqu’à la
crise grâce à la confiance des marchés financiers en la solidité de l’euro.

Read moreLa leçon grecque

Du bon usage, ou pas, de la taxe carbone

Alors qu’il était de 14,50€ jusqu’à présent, les députés socialistes et écologistes ont décidé que le prix de la taxe carbone passera à 22€ en 2016, puis à 56€ en 2020 avant de s’envoler à 100€ en 2030. Il reste à voir comment seront utilisées ces nouvelles recettes.
Le projet de loi sur la « transition énergétique » avait été présenté le 18 juin 2014, par Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie également en charge de l’Energie. La loi a été votée le 22 juillet dernier, soit 13 mois plus tard. Alors que les députés du parti de Sarkozy ont voté contre et que ceux du Front de gauche se sont abstenus,  les parlementaires du Parti socialiste et d’Europe Ecologie Les Verts qui ont voté le texte, se sont entendus  pour alourdir la « taxe carbone » pour les prochaines années. Son prix de 14,50€ la tonne  jusqu’à présent passera  22€ en 2016, 56€ en 2020 pour atteindre 100€ en 2030.
On sait peu de choses sur la manière dont sera payé cet impôt indirect par les contribuables. On peut penser que le prix des carburants que chacun met dans son réservoir pour aller travailler augmentera  en conséquence. Il reste à savoir si cela se traduira par une réduction sensible de la circulation automobile en France, laquelle ne baissera que si les gens se voient proposer des alternatives praticables.

Read moreDu bon usage, ou pas, de la taxe carbone

Charge sociale ou cotisation sociale ?

Nouvelle image (12)Il y a des expressions essentiellement forgées pour faire passer en douce un mode de pensée qui accepte (à l’insu de son plein gré ?) le système d’injustices et d’aliénations qui nous gouverne. On est alors enfermé, parfois sans s’en rendre compte, dans un labyrinthe dont toutes les issues sont bouchées.

Aujourd’hui : Charge sociale 

Cotisation sociale, part de la valeur ajoutée qui va à la santé, aux retraites, etc. Le mot « charge » vise à évoquer une « tare » qui « pèse » sur le dynamisme nécessaire des entreprises.

L’agriculture française va déjà mal? Elle ira moins bien avec le TAFTA

Avec le Tafta, les petits agriculteurs sont-ils condamnés?
Emmanuel Aze, agriculteur, décrypte pour RT France les conséquences de ce traité sur le secteur agricole.
 Emmanuel Aze, paysan dans le Lot-et-Garonne,
Élu au Comité National
de la Confédération paysanne
© Jacky Naegelen Source: Reuters
Avec le Tafta, les petits agriculteurs sont-ils condamnés?

Alors que les agriculteurs français ne décolèrent pas, un autre motif pourrait venir s’ajouter à leur ire: le TAFTA. Sous cet acronyme, un traité entre l’Europe et les USA de zone de libre échange. Peut-être là la fin d’un certain modèle agricole.

L’agriculture française est-elle en souffrance ou à l’agonie? Les manifestations de ces derniers jours montrent des agriculteurs en colère dénonçant pêle-mêle la grande distribution et leur marge prohibitive. Beaucoup s’insurgent également  contre un système européen qui empêche les producteurs agricoles de vivre de leur travail.

C’est dans ce contexte déjà tendu que certains agriculteurs s’inquiètent des conséquences que fera peser sur leur métier le TAFTA, ce traité qui doit théoriquement créer une gigantesque zone de libre échange entre l’Europe et les Etats-Unis, un marché de 800 millions de consommateurs sur 14 millions de km2. Un territoire représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux. Alléchant sur le papier, mais beaucoup moins dans la réalité.


Read moreL’agriculture française va déjà mal? Elle ira moins bien avec le TAFTA

Handicap: l’accessibilité aux lieux publics officiellement reportée…SCANDALEUX.

Read moreHandicap: l’accessibilité aux lieux publics officiellement reportée…SCANDALEUX.

Les grands groupes distributeurs d’Eau : vraie sollicitude ou infantilisation totale ?

Nouvelle imageIl y a quelques jours, la Lyonnaise des eaux a envoyé un message sur les portables de ses clients  » Fortes chaleurs pensez à boire régulièrement au moins 1,5 litre d’eau /jour – tous nos conseils sur https://www.lyonnaise-des -eaux.fr  » Eurêka depuis trois semaines je me demandais en vain particulièrement à l’apéritif (in vino veritas) ce qui me manquait : boire de l’eau bien sûr, merci la lyonnaise ! Vraie sollicitude ou infantilisation totale ? En tout cas support peu adapté aux personnes les plus touchées par un éventuel manque de boisson : les personnes âgées et les jeunes enfants. Et surtout mémoire courte Dans ces derniers mois la justice a condamné plusieurs distributeurs dont la Lyonnaise des Eaux (Aisne), Veolia Eau (Cher), la régie publique Noreade (Nord), le groupe Saur ( Picardie ) pour avoir coupé l’eau pendant plusieurs mois à des clients. Pourtant l’amendement Brottes, voté en 2013, avait interdit cette pratique, l’eau étant considérée comme un bien commun, universel et vital. Néanmoins le 19 février dernier, Christian Cambon sénateur-maire UMP du Val-de-Marne avait fait voter un amendement au projet de loi sur la transition énergétique, qui autorisait à nouveau les coupures d’eau contre les mauvais payeurs. Heureusement le 28 mai 2015 Le Conseil constitutionnel a validé à nouveau l’interdiction totale des coupures d’eau. L’accès de tous et de toutes à l’eau, bien commun indispensable à la vie reste un combat toujours d’actualité en France et dans le monde avec en parallèle le combat pour la régie publique de l’eau doublé d’un contrôle citoyen.

Christine Thomas

Nouvelle image (12) Il y a des expressions essentiellement forgées pour faire passer en douce un mode de pensée qui accepte (à l’insu de son plein gré ?) le système d’injustices et d’aliénations qui nous gouverne. On est alors enfermé, parfois sans s’en rendre compte, dans un labyrinthe dont toutes les issues sont bouchées.

Aujourd’hui : Bavures

Bombardements autant de populations civiles que d’objectifs militaires. Ces frappes sont « ciblées » (mais ratent souvent leurs cibles) et « chirurgicales ». Elles ne visent que les « terroristes ». Les morts des « femmes, enfants et vieillards » sont alors des « bavures ».

Ouvrons le débat : QUELQUES PROPOS SUR LA CRISE DE L’EGALITÉ

Nouvelle image (2)A l’heure du pessimisme et de l’austérité généralisés et où les rivages de l’Europe nous présentent un monde qui se déchire, où les communautarismes déchirent l’équilibre et la paix sociale, le principe d’égalité, pourtant vieux de plus de deux siècles, semble de plus en plus fragilisé.
Ce principe a été créé dans la nuit du 4 août 1789, par le rassemblement de quelques visionnaires, réunis au sein d’une assemblée constituante, qui, en quatre décrets, ont fait basculer notre pays d’un antique modèle féodal à une moderne organisation constitutionnelle. Le 26 août, il est déclaré « Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Chacune des républiques successives fera de cette déclaration le préambule de leur constitution, en 1875, 1946 et 1958, puis les Nations Unies en feront l’article premier de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience, et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. ».
Le Conseil de l’Europe, en 1950, consacrera à son sujet l’article 14 de son préambule, y rajoutant des précisions quand aux « sexe, race ou origine, couleur de peau, langue, religion, opinion politique ou philosophique, appartenance à une minorité quelconque, fortune ou naissance ».

Read moreOuvrons le débat : QUELQUES PROPOS SUR LA CRISE DE L’EGALITÉ

Plan européen d’aide à la Grèce : vote des députés du Puy-de Dôme et Intervention d’André Chassaigne à l’Assemblée nationale

Vote des députés du Puy-de-Dôme :

– Pour : Jean Paul Bacquet, Christine Pirès-Beaune, Odile Saugues (PS)

– Abstention : Danielle Auroi (EELV)

– Contre : André Chassaigne (Front de Gauche)

André Chassaigne : « Le courage et la dignité du peuple grec face au chantage et à l’injustice est un message de résistance et d’espoir pour toute l’Europe. »

Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Chers collègues,

Nous vivons un moment historique : la politique et la démocratie sont de retour en Europe !

Le courage et la dignité du peuple grec face au chantage et à l’injustice est un message de résistance et d’espoir pour toute l’Europe.

Read morePlan européen d’aide à la Grèce : vote des députés du Puy-de Dôme et Intervention d’André Chassaigne à l’Assemblée nationale

De l’utilité de la vidéosurveillance !!!

Nouvelle imageLa fontaine située jusqu’ici place du Parc, sera, après rénovation, installée prés de l’Hôtel de Ville.
En commission finances et personnel, je me suis inquiétée du coût des travaux: aucun devis n’ayant été demandé à l’artiste pour son intervention et aucune projection financière non plus pour la réimplantation finale.
Je suis apparemment la seule à y voir un problème. Entre la dépose et la nouvelle installation, il y aura largement le temps, d’après les personnes en charge du dossier de demander des devis, d’affecter à ce moment-là les dépenses sur le budget de la commune.
Une question évidente vient donc à l’esprit : dans ces périodes de budget restreint, si le coût total de cette opération s’avérait trop élevé, la dite fontaine resterait- elle alors dans le jardin de l’artiste?
Cela ne semble troubler personne et le 1er adjoint a tenu à me rassurer sur un autre point particulier qui n’avait pourtant pas éveillé en moi une quelconque anxiété.
La fontaine ne sera pas installée avant que les caméras de vidéosurveillance aient elles même trouvé leur place autour de la mairie, pour éviter que des personnes malveillantes déversent du produit vaisselle ou toute autre substance éminemment moussante dans la fontaine remise en eau !!!

INouvelle image (12)l y a des expressions essentiellement forgées pour faire passer en douce un mode de pensée qui accepte (à l’insu de son plein gré ?) le système d’injustices et d’aliénations qui nous gouverne. On est alors enfermé, parfois sans s’en rendre compte, dans un labyrinthe dont toutes les issues sont bouchées.

Aujourd’hui : Ajustement structurel (programme d’)

Traduction hâtive de l’anglo-américain structural adjustment.

Officiellement : prêts « accordés » par certaines institutions internationales (FMI et Banque Mondiale) à certains pays pauvres très endettés en contrepartie de certains efforts de leur part.

Réalité : chantage exercé contre certains gouvernements et populations en grande difficulté pour les aligner sur les canons de l’ultra-néolibéralisme (réduction des dépenses sociales et services publics, privatisations, ouverture en grand des vannes pour les « investisseurs étrangers », transfert massif des revenus du travail vers le capital et la finance).

Burger King : pas de reprise des travaux

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté, pour la deuxième fois, la requête de Quantum Development, promoteur du restaurant Burger King en construction à Aubière. Le chantier, à l’arrêt depuis plusieurs semaines, ne reprend donc pas.

lire la suite :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/07/15/burger-king-pas-de-reprise-des-travaux_11521153.html