Alerte sur le système de santé

Une quarantaine de personnes s’est rendue au CAB pour participer à une conférence-débat proposée par l’Atelier du Front de Gauche.

Le thème en était : « SOS, système de santé », animé par Jean-Luc Marquet, médecin urgentiste, et Marc Estève, ancien directeur des soins, réunion faisant ainsi suite à la projection du film La Sociale, vive la Sécu !.

Read moreAlerte sur le système de santé

« SOS système de Santé »: conférence – débat organisé par L’atelier du Front de Gauche.

avec   Jean Luc Marquet, médecin urgentiste

        et  Marc Estève, ancien directeur des soins au CHU

Vendredi 10 mars – 20h

Salle de la Galipote- Maison des Beaumontois

Rue René Brut Beaumont

Conférence ouverte à tous.

Victoire à la clinique de l’Ormeau après une gréve historique

UN GRAND BRAVO A TOUTES ET TOUS LES SALARIE-E-S COURAGEUX, QUI ONT EU RAISON ET QUI ONT GAGNE FACE AUX GÉANTS DE LA SANTÉ PRIVÉE !

64 jours de conflit, c’est l’illustration de toute la détermination nécessaire du personnel pour faire face à une obstination trop tenace, sinon irresponsable, du futur plus grand groupe de France de cliniques privées (fusion des groupes Médipole Partenaire et Elsan). D’un côté comme de l’autre, c’est la preuve que quand on veut on peut, et que le groupe privé aurait perdu beaucoup moins d’argent en consentant plus tôt un effort sur les revenus.

nouvelle-image-3

Dans ce conflit que la CGT a efficacement structuré de bout en bout, en en faisant un enjeu national (2 passages de Philippe Martinez). SUD a affirmé sa solidarité avec les grévistes et la CGT en participant aux manifestations, en soutenant les occupations et en apportant un soutien financier.

HOSPIMEDIA revenait hier sur les 64 jours de luttes et sur cette victoire historique !
http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/43438  Publié le 10/01/17 – 17h19

Read moreVictoire à la clinique de l’Ormeau après une gréve historique

Une médecine de classe ? Inégalités sociales, système de santé et pratiques de soins

nouvelle-image-8
http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/

La dernière loi de santé, promulguée le 26 janvier 2016, a fait du combat contre « les injustices et les inégalités de santé et d’accès au système de soins » l’un des « trois défis majeurs » pour améliorer la santé de la population en France. Le ministère de la Santé, rendant compte des attendus de cette loi, multipliait les exemples d’inégalités sociales dans le domaine de la santé : « Les enfants d’ouvriers ont dix fois plus de chances d’être obèses que les enfants de cadres, les cadres vivent dix années de plus que les ouvriers sans limitations fonctionnelles 1… » Le constat n’est pas nouveau : que les états de santé soient différenciés selon les classes sociales fait l’objet d’un large consensus, en épidémiologie comme en sciences sociales, et ce, depuis les travaux de Louis-René Villermé, au XIXe siècle, voire ceux de Bernardino Ramazzini, un siècle plus tôt.

Santé : des inégalités sociales qui perdurent

Read moreUne médecine de classe ? Inégalités sociales, système de santé et pratiques de soins

Mercredi 19 octobre à 20h30 : « La Sociale » en avant-première en présence du réalisateur Gilles Perret.

nouvelle-image-11Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d’application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République. Un vieux rêve séculaire émanant des peuples à vouloir vivre sans l’angoisse du lendemain voyait enfin le jour.

Le principal bâtisseur de cet édifice des plus humaniste qui soit se nommait Ambroise Croizat. Qui le connait aujourd’hui?

70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de «  la sécu ». D’où elle vient, comment elle a pu devenir possible, quels sont ses principes de base, qui en sont ses bâtisseurs et qu’est-elle devenue au fil des décennies ?

Au final, se dresseront en parallèle le portrait d’un homme, l’histoire d’une longue lutte vers la dignité et le portrait d’une institution incarnée par ses acteurs du quotidien.

Hôpital public à l’agonie : Lutter contre la privatisation du service public hospitalier.

Nouvelle image (2)
http://www.revue-ballast.fr/

Par Sarah Kilani – 22 juillet 2016. Médecin anesthésiste-réanimateur, militante anticapitaliste pour une démocratie radicale.  

 

La ministre de la santé Marisol Touraine s’est empressée de commenter le bris de quelques vitres de l’hôpital Necker, tout en déclarant « apporter tout son soutien aux soignants ». Puis elle a appelé, au lendemain de la tuerie de Nice, ces mêmes soignants à se mobiliser alors qu’aucun d’eux n’avaient attendu son appel pour venir prêter main forte aux secours débordés. En revanche, lorsqu’un certain 13 novembre 2015, jour de grève nationale, les médecins ont suspendu leur mobilisation contre la loi dite « de modernisation du système de santé » afin d’apporter leur aide aux hôpitaux parisiens qui accueillaient les victimes des attentats, cette même ministre n’a eu aucun mot à ce propos : pis, elle a jugé bon de maintenir son projet de loi à l’Assemblée. Fin juin, à une semaine d’intervalle, à Toulouse et au Havre, deux infirmiers hospitaliers se sont donné la mort — dans les deux cas, suite à des restructurations de l’organisation du travail imposées par les conditions budgétaires dans lesquelles les hôpitaux évoluent actuellement, ce fut silence radio. Combien de temps encore allons-nous tolérer de voir le système de santé public être démantelé ?

Read moreHôpital public à l’agonie : Lutter contre la privatisation du service public hospitalier.

Appel pour ne plus perdre sa vie à la gagner

Nouvelle image (8)Le Collectif pour la santé des travailleuses et des travailleurs regroupe à ce jour des organisations syndicales interprofessionnelles de la CGT, de Solidaires, des syndicats professionnels de médecins du travail, d’avocats, de magistrats, d’inspecteur-rice-s du travail, des associations et des individus, chercheur-se-s et professionnel-le-s de la santé au travail. Ce collectif est ouvert aux organisations et individus qui souhaitent le rejoindre.
Pour nous contacter : contact(at)neplusperdresaviealagagner.org

Signer la pétition

Read moreAppel pour ne plus perdre sa vie à la gagner

Un nouveau racket sur le dos des malades : honoraires de dispensation

Sécu et malades passent au tiroir-caisse. Depuis le 1er janvier 2015, les pharmaciens facturent 0,82 euro pour la délivrance de chaque boîte de médicament remboursable, pour« rétribuer la fonction du conseil de pharmacien ». Un alibi pour maintenir la rentabilité des officines sur le dos des usagers.pharmacie

À l’heure où de plus en plus de patients se voient contraints de diminuer leurs dépenses de santé, une réforme passée quasiment inaperçue grève encore un peu plus le budget santé des Français. Depuis le 1 er janvier, les pharmaciens facturent en effet 0,82 euro la délivrance de chaque boîte de médicament remboursable, qu’il soit prescrit ou non d’ailleurs. C’est ce qu’on appelle l’« honoraire de dispensation », censé rétribuer « la fonction du conseil de pharmacien d’officine ».

Mais de quoi parle – t-on exactement ? C’est simple : pour chaque boîte de médicament remboursable vendu, les pharmaciens perçoivent désormais 0,82 euro. Et, cerise sur le gâteau, quand l’ordonnance comporte cinq médicaments différents, s’ajoutent alors des honoraires pour ordonnance complexe de 0,51 euro. Sur une prescription de cinq médicaments, votre apothicaire encaissera donc 4,61 euros.

Read moreUn nouveau racket sur le dos des malades : honoraires de dispensation

Mobilisation unitaire à l’AP-HP : les coupes budgétaires dans l’hôpital public, les personnels disent NON !

Le Directeur général de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, prévoit des coupes budgétaires massives dans les caisses de l’hôpital public et de remettre en cause l’organisation du temps de travail par la suppression de RTT pour les agents.

Dénonçant le projet de la Direction, plus de 7 500 agents se sont rassemblés, ce matin, devant le siège de l’AP-HP, à Paris, où des taux dépassant les 50% de grévistes ont été enregistrés dans certains établissements. C’est un réel avertissement pour Martin Hirsch.

Read moreMobilisation unitaire à l’AP-HP : les coupes budgétaires dans l’hôpital public, les personnels disent NON !