Burger King : pas de reprise des travaux

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté, pour la deuxième fois, la requête de Quantum Development, promoteur du restaurant Burger King en construction à Aubière. Le chantier, à l’arrêt depuis plusieurs semaines, ne reprend donc pas.

lire la suite :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/07/15/burger-king-pas-de-reprise-des-travaux_11521153.html

Chantier de Quantum Development à Aubière : l’arrêté interrompant les travaux reste en vigueur et la banderole diffamatoire a été retirée

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté mardi 26 mai la requête de Quantum Development qui demandait la suspension de l’arrêté municipal interrompant le chantier de construction d’un fast-food Burger King à Aubière.

C’est notamment l’aménagement d’un « drive » (vente en voiture) pour le compte de la chaîne de restauration rapide qui était en question (proximité d’un carrefour extrêmement fréquenté et dangereux).

Read moreChantier de Quantum Development à Aubière : l’arrêté interrompant les travaux reste en vigueur et la banderole diffamatoire a été retirée

L’INSTALLATION DE BURGER KING : Quelques réponses du maire d’Aubière, Christian Sinsard

Monsieur le Maire, depuis quelques semaines, l’installation d’un Burger King sur Aubière
alimente l’actualité locale. Selon le promoteur du projet, vous seriez opposé à l’arrivée de
cette enseigne, qu’en est il exactement ?

Je n’ai aucune opposition à l’implantation d’une troisième enseigne de fast food sur ma commune. Je n’ai d’ailleurs aucun problème avec l’enseigne Burger King mais avec la société Quantum Development, propriétaire du bâtiment de ce projet et dépositaire du permis de construire.
J’ai conscience que de nombreuses personnes attendent avec impatience l’arrivée de cette enseigne mais je ne peux fermer les yeux devant un promoteur indélicat qui « omet » de préciser dans sa demande l’existence d’un drive-in faussant ainsi l’instruction du permis.

C’est pour cette raison que vous avez décidé de stopper les travaux en cours sur ce  chantier ?

Il est de mon rôle d’une part de vérifier la conformité des travaux réalisés avec les demandes de permis déposées et d’autre part d’étudier avec vigilance tout projet pouvant engendrer un risque pour la sécurité routière. Cette dimension ne peut être appréciée qu’en ayant connaissance de la position et configuration des différents accès mais aussi en ayant des éléments réalistes et fiables sur l’intensité du trafic envisagé. C’est donc dans l’ attente de l’obtention de ces différentes informations que les travaux sont suspendus. La loi est la même pour tous et si vous déposez un permis j’aurais la même exigence
Votre priorité dans cette affaire concerne donc la sécurité routière ?
Les seuls objectifs poursuivis par la municipalité sont :
– le respect de la réglementation en matière d’urbanisme
– l’assurance d’une sécurité routière paisible pour les riverains mais aussi pour l’ensemble des utilisateurs de ce secteur où la circulation est déjà très problématique. D’ailleurs la mise en place d’une banderole de 30 m2 par le promoteur accentue actuellement la dangerosité de ce carrefour.

Quelle a été votre réaction face à cette banderole ?

Dans le contexte actuel, quel maire pourrait avoir l’audace d’être contre la création d’emploi… Je suis tout simplement surpris de voir une potentielle création de 120 emplois durables et sûrs pour un équipement de type restauration rapide mais ce n’est que mon interprétation. Je laisserai les syndicats s’exprimer sur ce point. Sachez que la municipalité a déposé plainte pour diffamation et mis en demeure la Sté Quantum Development de supprimer cet affichage considéré comme publicité illégale .

Pourquoi l’Atelier du Front de Gauche soutient la démarche de Christian Sinsard, maire d’Aubière ?

Le maire d’Aubière, Christian Sinsard, vient de prendre un arrêté suspendant la poursuite des travaux sur le chantier du Burger King, pour « préserver la sécurité future des usagers de la voie publique ».
Il estime avoir été trompé par Quantum Development qui avait déposé un permis de construire pour la création d’un restaurant classique et non d’un « drive » . Ce n’est que courant avril que le promoteur a déposé une modification du permis de construire notifiant l’ installation d’un « drive »
Le maire d’Aubière a précisé à la presse « qu’il n’est pas contre l’implantation sur le territoire communal de l’enseigne Burger King, ni contre la création d’emplois (120 emplois) mais pas à cet emplacement déjà très problématique en termes de sécurité routière ».

La même mésaventure est arrivée à Beaumont.
A la place du Mac Donald de la zone de Champ Madame, devait s’élever un hôtel restaurant.
L’emplacement était judicieux à proximité :
– du dojo de Ceyrat, où ont lieu de nombreuses rencontres sportives
– du Zénith qui attire à longueur d’années énormément de public qui vient souvent de loin
– de la Grande Halle avec les exposants et les visiteurs pour les expositions et salons divers
Après de nombreuses rencontres les aménageurs ont dit n’avoir trouvé aucune enseigne pour un hôtel restaurant et à la place ont proposé la construction d’un établissement de restauration rapide (Mac Donald).
A la lueur de ce qui vient de se passer à Aubière qui attendait en fait un restaurant de qualité et se retrouve avec un Burger King doublé d’un drive, on peut se poser des questions sur la sincérité des promoteurs.

Quant aux emplois annoncés, nous savons tous qu’il s’agit d’emplois précaires, de temps partiels imposés et de conditions de travail aléatoires.

Il est temps de dire stop aux méthodes malhonnêtes de ces aménageurs qui osent ensuite se poser en victime.

Les citoyens et leurs élus doivent absolument être associés à toutes les étapes de l’aménagement de leur ville et de leur environnement.

Le syndicat CGT du Commerce du Puy-de-Dôme soutient Christian SINSARD, Maire d’Aubière (63) dans son action contre Burger King.

ACGT lors que les géants de la restauration rapide dans le monde s’enrichissent et se développent, profitant d’un système fiscal qui leur permet d’évader leurs bénéfices en toute impunité, leurs salariés, de plus en plus précaires, tentent de survivre de leurs bas salaires. Cette politique de faible rémunération et de précarisation des contrats
(CDD, temps partiels imposés…), menée par ces multinationales, constitue une entrave manifeste à la croissance économique tant au niveau national, européen qu’international.
Burger King n’échappe pas non plus à la règle.

Read moreLe syndicat CGT du Commerce du Puy-de-Dôme soutient Christian SINSARD, Maire d’Aubière (63) dans son action contre Burger King.