Vœu de soutien au projet de création d’une SCOP par les salariés de la SEITA

Groupe Front de gauche – Gauche citoyenne

Session du Conseil départemental du Puy de Dôme des 19 et 20 juin 2017

En décembre 2016, Imperial Brands annonce la fermeture de la dernière usine française de fabrication de cigarettes et du laboratoire d’analyse et de contrôle du produit de Fleury-les-Aubrais. Le périmètre de ce plan de licenciement porte sur un total de 339 suppressions d’emplois.

A cela il faut ajouter la disparition sur 5 ans de l’équivalent de 2000 emplois induits par l’ensemble de la filière tabacole française.

L’abandon de la filière tabacole française ne signifie pas l’arrêt du tabagisme ! La fermeture de la SEITA signifie l’importation exclusive de cigarettes produites à l’étranger et la perte d’un contrôle français sur la nocivité des produits.

La SEITA, c’est une entreprise très rentable, avec :

Read moreVœu de soutien au projet de création d’une SCOP par les salariés de la SEITA

Signez la pétition en ligne des Sapeurs Pompiers Professionnels et Volontaires du Puy de Dôme.

Pour soutenir les Pompiers , signez la pétition en ligne : https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9sident-du-conseil-d-administration-du-sdis-63-pour-le-maintien-des-embauches-de-pompiers-pr%C3%A9vues-en-2016-au-sdis-63

14 futurs Pompiers Professionnels ont disparus ! Engloutis par l’austérité et le clientélisme de l’exécutif départemental…

Le 1er décembre dernier, nous avons été confrontés à une situation que nous avions déjà vécu le 26 janvier 2015. En pire !

De la suspension à la suppression de 14 embauches

En janvier, on nous annonçait la suspension des 14 embauches de Sapeurs Pompiers Professionnels (SPP) pour l’année 2015. En décembre, c’est la suppression pure et simple de ces 14 embauches pour 2016 et une économie de 14 millions d’euros à prévoir pour 2017 dans le budget du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Puy de Dôme (SDIS 63).

En moins d’un an, nous avons été trahis 2 fois par ces personnes qui vantent notre courage et notre dévouement lors des cérémonies et qui affirment défendre le service public, tout en rejetant la faute des restrictions budgétaires sur d’autres.

Read moreSignez la pétition en ligne des Sapeurs Pompiers Professionnels et Volontaires du Puy de Dôme.

Le Front de gauche du Conseil Départemental demande de revoir la tarification au forfait des cantines des collèges

La situation

article de La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/30/cantine-dans-les-colleges-du-puy-de-dome-le-menu-du-mercredi-ne-passe-pas-pour-les-parents_11605870.html

Depuis la rentrée, les parents des collégiens du Puy-de-Dôme qui mangent à la cantine ne décolèrent pas, car ils paient « plus cher pour un service qui n’est pas rendu ».

En effet, cette année, le conseil départemental a mis en place une tarification au forfait sur cinq jours.

Mais tous les enfants ne peuvent pas manger à la cantine le mercredi midi soit que le service n’est pas assuré par l’établissement comme c’est le cas au collège de Manzat, soit qu’ils n’ont pas le temps de le faire puisque le car de ramassage scolaire qui les reconduit à leur domicile passe trop tôt, comme au collège de Châtel-Guyon pour les enfants de Combronde.

Une maman a sorti la calculette et cette année elle va payer pour son enfant 117€ de plus pour des repas qui ne seront jamais consommés…

La décision du Conseil départemental de ne pas revoir cette tarification au forfait comme demandé par le Front de Gauche (voir notre édition de ce mercredi) n’arrange rien. Et certains envisagent la possibilité d’un recours devant le tribunal administratif.

Ce débat au conseil départemental, lors de séance plénière du 29 septembre 2015, est  à suivre à partir de 03:08:22
http://www.puydedome.com/?IDINFO=60881

les principales interventions du Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne lors de la session des 20, 21 et 22/04/2015 du conseil départemental.

Vous trouverez, dans cet article,  les principales interventions du Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne lors de la session des 20, 21 et 22/04/2015 du conseil départemental.
 
Deux  vœux ont été présentés par le groupe Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne : sur les baisses de dotation qui a été adopté à la majorité  et  sur la protection et de l’accompagnement des femmes victimes de violences  approuvé à l’unanimité). Un vœu concernant la loi Macron n’a pas été pris en compte. 
Le Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne a voté contre le budget proposé par la majorité départementale.