La phrase du jour :

Le marché, la gouvernance et l’ordre sont les pivots du socialisme d’aujourd’hui, comme il le fut en Angleterre, en Allemagne, en Espagne ou en Italie. Avec les brillants succès que l’on sait…

Si la gauche de gauche ne trouve pas la voie indissociablement mêlée du rassemblement et de la novation, si elle se divise et ronronne, elle disparaît. Comme en Italie. Mais, dans ce cas, que devient la dynamique d’une gauche qui ne vit que par l’égalité (celle des conditions, pas celle des chances), la citoyenneté élargie et la solidarité universelle ?

Roger Martelli – http://www.regards.fr/

Combattre le FN, par Michel Leis

Sur le blog de Paul Jorion : http://www.pauljorion.com/blog/2015/12/09/combattre-le-fn-par-michel-leis/

Ce qu’illustre paradoxalement le vote FN, c’est une demande pour un État fort et protecteur. Cette demande, un parti avec d’autres valeurs pourrait tout aussi bien le porter, il faut juste ne pas se tromper de tactique.

Voter nécessite de se projeter dans un futur, mais lequel ? Cela fait trente ans que le logiciel politique des partis de pouvoir reste figé sur la même case. La croyance en de meilleurs lendemains s’est évaporée, le confort matériel que nous avons eu tant de mal à construire est menacé. Le ressentiment grandit vis-à-vis du monde politique. L’abstention et le vote sanction ont longtemps été le principal mode d’expression des citoyens, ce dont s’accommodait fort bien le personnel politique, feignant d’ignorer l’inexorable montée du FN.

Read moreCombattre le FN, par Michel Leis

La phrase du jour :

Invité ce mercredi matin de France Info, le député européen du parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon a déclaré :

 « La France est en état d’insurrection civique froide. Le mot d’ordre dominant dans l’état d’esprit des Français c’est qu’ils s’en aillent tous. Les gens tournent le dos à leurs institutions et aux partis politiques traditionnels. Plus d’un Français sur deux n’a pas voté. Aujourd’hui c’est l’abstention et le rejet des partis qui dominent ».

Dans cette situation, « des consignes je me garderai bien d’en donner » a-t-il dit. « Les gens savent ce qu’ils ont à faire et la situation est d’autant plus compliquée que Manuel Valls l’a rendue inextricable pour nombre de consciences » en retirant les listes du PS. « Il n’a pas fait un choix républicain mais organisé la débandade. C’est une décision dont les conséquences suicidaires ne tardera pas à éclater ».

« Que chacun marche à la lumière de sa conscience »

Dans les régions où il n’y a plus de liste de gauche, il ne donnera donc pas de consignes de vote : « Moi je ne donne pas de chèque en blanc de républicanisme à ceux-ci ou à ceux-là. Si on me dit que la droite c’est différent de l’extrême droite, je lui demande d’en faire la preuve. Je ne veux pas trancher entre des nuances de xénophobie et de cruauté sociale. »

Mais contrairement à ce que dit Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon déclare lui que le vote FN, « à (ses) yeux est immoral ». Et le choix à faire au second tour est « une affaire de morale, de philosophie et de conscience. Que chacun marche à la lumière de sa conscience. »

Le deuxiéme tour des élections régionales : la position de l’Atelier du Front de Gauche.

L’ Atelier du Front de Gauche du canton de Beaumont :

  • constate que les résultats du premier tour des élections régionales confirment qu’une victoire de la gauche anti-austéritaire et écologiste a pour condition nécessaire l’unité du Front de Gauche puis son élargissement.
  • rappelle son opposition à la réforme territoriale et à la loi NOTRe ;
  • affirme que toute politique ne respectant pas les principes fondateurs de la République que sont la liberté, l’égalité, la solidarité et la laïcité, conduit inexorablement à la victoire de la droite la plus réactionnaire et/ou du Front National ;
  • appelle tous les citoyens à s’organiser pour que la justice sociale, la responsabilité envers les peuples mis en danger par le dérèglement climatique ou les guerres et la liberté triomphent.

A ce jour, et dans la situation actuelle, l’ Atelier du Front de Gauche, pour le second tour des élections régionales, demande à chaque citoyen de prendre sa décision, d’assumer sa responsabilité et d’aller voter dimanche prochain.
Si voter est un droit, il est des périodes où c’est plus encore un devoir.

« Il faut choisir : se reposer ou être libre » Thucydide

Nouvelle imageQuel est le véritable sens de la liste « 100% citoyen » ?

Tous les candidats à l’élection régionale sont des citoyens*, condition sine qua non pour figurer sur une liste.
Donc appeler une liste 100% citoyen n’est pas faux mais cela laisse entendre que les candidats des autres listes ne sont pas tous citoyens, ce qui est faux.
J’ai donc pensé que l’appellation « citoyen » était utilisée en opposition au terme « élu » , les élus étant réputés être tous pourris :
→ et bien non : certains des candidats sont des élus proches de l’UDI et du Modem, qui, selon leurs dires, n’ont pas voulu intégrer les listes de J.-J. Queyranne ou de L. Wauquiez. Mais leur a-t-on vraiment demandé?
Donc me suis je dit, ce doit être en opposition au terme  » adhérents d’un parti politique  » , puisqu’il est de bon ton de décrier les partis politiques en leur préférant justement des mouvements citoyens :
→ et bien là aussi non, puisque certains colistiers sont adhérents de Nous Citoyens, du Parti Libéral Démocrate ou du Parti Fédéraliste Européen
Alors 100% citoyen, c’est sûr, mais c’est un peu trompeur pour ceux et celles , citoyens et citoyennes, qui n’auront pas pris le temps de lire et d’analyser le document officiel qu’ils viennent de recevoir.

*Sont citoyens français les personnes ayant la nationalité française et jouissant de leurs droits civils et politiques (ex : droit de vote).

Elections régionales 2015 : le Front de Gauche part-il uni ?

Dans 11 régions sur 13, les forces du Front de Gauche (PCF – PG- Ensemble !) partiront unies et alliées avec Nouvelle Donne et la Nouvelle Gauche Socialiste dans la plupart des régionNouvelle images.
En PACA et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Le Front de Gauche et EELV font liste commune.
En Auvergne- Rhône-Alpes, Le PG et Ensemble partent avec EELV.
Dans le Nord-Pas-de-Calais – Picardie, le PG part avec EELV.

Appel citoyen – Rhône-Alpes / Auvergne (suite)

Nouvelle image

Cher-e-s camarades

L’appel pour l’unité des listes alternatives à l’austérité que vous avez soutenu et signé est d’ores et déjà un succès avec en quelques jours près de 500 signatures recueillies. Par leur nombre et leur diversité elles montrent la force de l’aspiration à l’unité pour une alternative à gauche.

Sur la base de cette dynamique, nous avons souhaité adresser un courrier aux têtes de liste pressenties  du Rassemblement Auvergne-Rhône-Alpes en commun, Jean Charles Kholass et Corinne Morel Darleux d’une part et du Rassemblement pour une région de résistance à l’austérité, Cécile Cukierman et André Chassaigne d’autre part, ainsi qu’aux responsables des organisations politiques impliquées. Nous leur faisons connaître que nous ne nous résignons pas à la division, nous les appelons à surmonter les obstacles à l’unité, à se rencontrer sans préalable et sans attendre et à réaliser l’unité tant attendue.

Ce courrier a également été envoyé à la presse et nous le portons à votre connaissance (voir la pièce jointe).

Nous ferons connaître les réponses qui seront apportées et que nous souhaitons rapides et positives.

Dans le même esprit il est envisagé de tenir une conférence de presse, Jeudi 1er octobre vers 17H à Lyon. Dans la mesure de vos disponibilités vous y êtes cordialement invités.

Fraternellement.

Les initiateurs de l’appel pour l’unité des listes alternatives à l’austérité.

Lettre28Sept

Unissons nos forces. L’unité des listes alternatives à l’austérité est la condition de notre réussite

Nouvelle image

Appel d’Ensemble Auvergne aux militants et sympathisants d’Europe Écologie Les Verts, Nouvelle Donne, Parti communiste Français, Parti de Gauche, aux citoyens et aux militants syndicaux et associatifs.

Cher(e)s camarades, cher(e)s ami(e)s,
Nous avons déjà par un communiqué de presse daté du 5 septembre tenu à faire connaitre la volonté commune d’Ensemble Rhône Alpes Auvergne de construire dans l’unité un large rassemblement de toutes les forces de la gauche sociale, écologique et citoyennes opposées à l’austérité à l’occasion des élections régionales.
Nous savons tous qu’une attente populaire forte existe en ce sens mais cet objectif, tout à fait atteignable car ce que nous rapproche est bien plus important que ce qui nous différencie, sera compromis si, comme annoncé aujourd’hui, deux listes à la gauche du PS se présentent. Au regard des enjeux et des risques de régression sociale, écologique et démocratique, il faut surmonter cette division.
C’est dans ce contexte qu’Ensemble souhaite engager collectivement une campagne publique auprès des collectifs unitaires, syndicats, associations, pour explorer jusqu’au bout la possibilité d’une seule liste à la gauche du Parti Socialiste . Nous vous invitons à y participer sans réserve.
Parce qu’ensemble nous voulons faire avancer la cause de l’égalité, de la justice sociale, de la solidarité, de l’écologie et de la démocratie, parce qu’ensemble nous voulons changer la donne et rendre l’initiative au peuple, nous appelons à réaliser la fusion des listes du Rassemblement Auvergne-Rhône-Alpes en commun et du Rassemblement pour une région de résistance à l’austérité.
Unissons nos forces.L’unité est la condition de la réussite pour battre la droite et l’extrême droite et ouvrir une perspective alternative à gauche.
Ensemble Auvergne
PS.
Les collectifs Ensemble de la région Auvergne consacrent toutes leurs forces à la réussite de cette campagne pour l’unité et, à ce stade, n’engagent notre organisation dans aucune des deux listes concurrentes.

Ensemble Auvergne

L’assemblée citoyenne du 4 septembre 2015 : « Quelle région voulez-vous ? »

Le journal régional « La Montagne » refuse de publier le compte-rendu de notre réunion alors que nous avons de pleines pages des déplacements des candidats dits « principaux ».

A l’initiative de l’Atelier du FDG, une assemblée citoyenne regroupant plus d’une trentaine de personnes  venant d’horizons politiques différents s’est déroulée le vendredi 4 septembre  à Beaumont.

IMG_1370Nouvelle image (2)Nouvelle image (3)Nouvelle image (4)

Avant de publier un compte-rendu plus exhaustif, nous vous indiquons les principaux points  d’accord de l’ assemblée citoyenne :

– affirmation de  notre opposition à la réforme territoriale qui n’a qu’un objectif : constituer des espaces économiques concurrentiels en France et en Europe. Aucune réflexion démocratique sur un nouveau mode de développement économique, social et écologique.

– affirmation de notre attachement et notre détermination à une liste de large rassemblement à gauche (sans le PS) : l’unité de toutes les forces anti-austéritaires et écologiques.

– refus d’alliance d’opportunité au 2ème tour avec le PS

– présentation et élection de candidats (encartés et non encartés) qui combattront cette vision de l’espace régional et qui  défendront les intérêts sociaux , démocratiques  et  écologiques en lien avec les habitants de la région.

– Information et sensibilisation de  l’électorat et particulièrement les abstentionnistes potentiels à l’importance de cette élection qui se déroulera en décembre et durant la COP 21 ( la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 ).

Ouvrons le débat : élections régionales, JL. Mélenchon pas d’accord avec des accords séparés entre EELV et le Parti de Gauche

Publié  par Front de Gauche Pierre Bénite

Régionales, JL. Mélenchon pas d'accord avec des accords séparés entre EELV et le Parti de Gauche

Jean Luc Mélenchon rue dans les brancards : l’alliance au premier tour des régionales entre EELV (écologistes) et le Parti de Gauche ne lui plaît pas du tout.

Il considère que l’accord est en réalité une « annexion« , dénonce l’attitude des écologistes et demande à ses propres troupes de ne pas participer aux alliances :

« Les écologistes ont choisi de faire des listes autonomes. Mais dans 6 régions sur 13, ils s’unissent à nous. Ils disent une chose et en font une autre ! »(…) « En plus, ils veulent avoir partout la tête de liste et compter le score pour EELV : c’est sectaire. »

« Je demanderai à mes amis de n’être dans aucune liste plutôt que de subir cette annexion. »

Read moreOuvrons le débat : élections régionales, JL. Mélenchon pas d’accord avec des accords séparés entre EELV et le Parti de Gauche