La situation des migrants regroupés place du 1er mai : intervention au conseil municipal de Beaumont

Nous pensons que nous ne pouvons pas conclure ce conseil municipal sans évoquer ce qui s’est passé et se passe encore place du 1er Mai, dans notre métropole.

Nous savons très bien que l’accueil d’urgence est une compétence de l’État et que l’accueil des mineurs isolés est une compétence du Conseil Départemental. Ce n’est pas parce que l’un et l’autre n’assument pas leurs responsabilités que nous ne devons rien faire et que nous pouvons regarder ailleurs.

Nous sommes une métropole de 290 000 habitants, dont le budget de fonctionnement avoisine 230 M€, dont une étude de 2015 estime à 7% environ le nombre de logements vides, et il a fallu 7 semaines pour trouver un début de solution et placer 144 personnes à l’abri sur les 251 que la Préfecture a dénombré le 9 octobre. En effet depuis ce matin 100 personnes sont accueillis dans un gymnase appartenant au ministère des finances semble-t-il et 44 autres à Monanges. Il reste selon les décomptes de la préfecture une centaine de personnes place du 1er mai qui selon nos informations devraient être abrités dans le gymnase Andanson à Montferrand (gymnase qui bénéficie d’un permis de démolition depuis 2 ans!).

Nous savons tous très bien que ce problème est permanent et se posera à nouveau de manière aussi visible. Et nous savons tous également très bien qu’une des causes importantes de celui-ci est le choix absurde des gouvernements successifs et de celui-ci en particulier qui consiste à refuser de régulariser la situation des personnes non expulsables. Du coup celles-ci ne peuvent ni travailler ni se loger, et errent entre les hébergements d’urgence, les squats et la rue.

Le 26 septembre, a vu le jour l’ Association nationale des villes et des territoires accueillants qui s’est fixée pour but de refuser « toute politique remettant en cause l’accueil inconditionnel, entravant les libertés fondamentales et constituant une forme de violence institutionnelle ». Il s’agit de dire à l’ Etat qu’il y a des politiques migratoires qui ne résolvent rien, fabriquent de la misère et restreignent les droits humains. Là où nous sommes, nous élus de territoires, nous voyons bien que cela n’est pas acceptable. Des villes comme Nantes, Grenoble, Briançon sont dans cette association.

Nous pensons que notre commune doit prendre sa part de responsabilités, s’organiser pour pouvoir proposer des places d’accueil, et peser de tout son poids au sein de la métropole pour organiser la solidarité des communes envers ces personnes exilées.

Je vous remercie.

Groupe Front de Gauche

Christine Thomas, François Ulrich

Conseil municipal du mardi 16/10/2018

Commentaire de la rédaction : le maire et le conseil municipal n’ont pas réagi après cette déclaration. Le Maire est passé à la question suivante…

Conseil municipal de Beaumont du 13 février 2018 : Intervention de Christine Thomas concernant le Rapport d’Orientation Budgétaire 2018

Cette explosion des inégalités à un niveau historique sapent aujourd’hui jusqu’aux  fondements même de la démocratie et c’est ce qui se voit très bien dans la partie du ROB consacrée aux dispositions du projet de loi de finance 2018 impactant les collectivités territoriales  entre règle d’or et encadrement des dépenses publiques .

La reprise de la croissance mondiale suit son cours comme prévu. La croissance mondiale attendue pour l’année 2018 se situe entre 3,1% et 3,9%, celle de la zone euro devrait atteindre 2,1%. En France elle serait de 1,9%.

Voilà la doxa diffusée par nombre de journalistes de la presse écrite, radio et télévision.

Voilà les chiffres que vous nous rappelez dans le ROB aujourd’hui.

Mais c’est à se demander si le retour de la croissance est une bonne nouvelle. Non seulement on a du mal à en voir les effets sur l’emploi et le pouvoir d’achat , vous le notez vous-même , mais en plus ce retour est l’occasion d’un satisfecit des élites politiques et autres réformateurs vantant les bienfaits de l’austérité permanente, de la flexibilité et de la compétitivité.

Seulement, comme le dit Rouletabille, il faudrait  regarder par le bon bout de la lorgnette.

Read moreConseil municipal de Beaumont du 13 février 2018 : Intervention de Christine Thomas concernant le Rapport d’Orientation Budgétaire 2018

Conseil municipal de Beaumont du 13 février 2018 : un billet d ‘humeur de François Ulrich

Lors du débat sur le Rapport d’ Orientation Budgétaire lors du Conseil Municipal du 13 février, Monsieur le Maire s’est encore vanté du fait que lui-même et sa majorité n’aient pas augmenté les taux de la part communale des impôts locaux.Sachant que lui-même avait voté au Conseil Communautaire une exonération fiscale pour l’entreprise Michelin de 900 000€, et que son premier en adjoint en avait fait de même au Conseil Départemental, ils auraient eu du mal à justifier une augmentation pour leurs administrés !

Mais s’ils n’augmentent pas les taux d’imposition, ce qui n’empêche pas nos impôts locaux d’augmenter, ils font financer les Temps d’ Activités Péri-Scolaires par les parents. Interpellé sur cette question, M. le Maire répond qu’il ne lui semble pas absurde que ceux qui profitent d’un service le paye, ce qui est la négation parfaite d’un service public. Comme si l’ instruction des enfants n’était pas l’affaire de tous et toutes, parents d’élèves ou non !

Poursuivant son raisonnement, les malades devraient payer leurs soins et les personnes âgées leurs retraites si ils ou elles le peuvent…

Nous pensons que ce n’est pas le rôle d’un élu de se livrer ainsi à cette critique banale et démagogique de l’impôt et de légitimer ainsi les moyens d’y échapper.

François Ulrich

Réunion du Conseil Municipal du 7 novembre : intervention d’une représentante du groupe Front de Gauche

La charte partenariale de relogement. Nouveau programme de renouvellement urbain

« A la lecture rapide de l’intitulé de cette délibération, j’avais d’abord cru que la charte partenariale de relogement qui nous est présentée parlait  du relogement des personnes expulsées. Vous savez que nous sommes particulièrement attachés au fait que des personnes expulsées ne puissent être mise à la rue et soient obligatoirement relogées.

En fait il s’agissait et donc il s’agit du relogement des personnes dans le cadre du renouvellement urbain.

Le premier programme qui prévoyait le renouvellement urbain pour la période de concernait   4 secteurs de Clermont  et le Patural à Gerzat.

Read moreRéunion du Conseil Municipal du 7 novembre : intervention d’une représentante du groupe Front de Gauche

Conseil municipal de Beaumont du 28/09/2017 : Transformation de la Communauté Urbaine en Métropole (prise de position du groupe Front de Gauche)

Nos positions sur la réforme territoriale et sur la métropolisation sont connues. Cette réforme, sous des prétextes variés et souvent présentés comme techniques, crée en fait des cadres institutionnels qui contraignent un peu plus les territoires aux pires logiques néo-libérales.

La nouvelle organisation favorise régions et métropoles, réduisant considérablement le rôle des collectivités de proximité que sont les communes et les départements.

Accepter cette nouvelle organisation, c’est accepter une rupture dans l’aménagement du territoire et aller vers une course au développement territorial qui pourra entraîner une perte de cohérence dans les aménagements et un accroissement des inégalités entre les citoyens.

Read moreConseil municipal de Beaumont du 28/09/2017 : Transformation de la Communauté Urbaine en Métropole (prise de position du groupe Front de Gauche)

Conseil municipal de Beaumont du 28/09/2017 : Journée Internationale pour le droit à l’avortement (point abordé par le groupe Front de Gauche)

Aujourd’hui 28 septembre : Journée Internationale pour le droit à l’avortement

Quelques mois après la mort de Simone Veil, il est essentiel de rappeler l’importance de ce droit chèrement conquis. Symbole de liberté pour les femmes, de choix pour les couples, l’avortement est toujours attaqué, remis en cause, par les conservateurs de ce monde.

En Europe, la Pologne, l’Irlande et Chypre ne l’autorisent que dans certains cas, tandis que Malte l’interdit totalement.

En France, ce sont 130 centres d’Interruption Volontaire de Grossesse qui ont fermé, depuis 10 ans, allongeant ainsi les délais d’attente pour de nombreuses femmes qui justement ne peuvent pas se permettre d’attendre.

Des groupuscules réactionnaires s’activent sur la toile ou devant les centres, pour empêcher les femmes, les jeunes filles d’avoir recours à une IVG.

Si des avancées ont eu lieu récemment, dans notre pays, (constitution d’un délit d’entrave numérique, suppression du délai de réflexion, prise en charge à 100%), les baisses drastiques de moyens, les restructurations hospitalières fragilisent néanmoins ce droit.

au Sénat,le groupe  Groupe communiste républicain et citoyen ( CRC) a déposé  une proposition de loi pour inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution.

L’objectif est ainsi d’en faire un principe fondamental, inaliénable :

Avorter est un choix, avorter est un droit. Il est plus que temps, en 2017, de le garantir définitivement, en France, en Europe et dans le monde.

Conseil municipal de Beaumont du 28/09/2017 : Aide personnalisée au logement ( point abordé par le groupe Front de Gauche)

Nouvelle baisse des APL prévue dans le projet de 2018 : attaque sans précédent contre le logement social

Le gouvernement a repoussé au 22 septembre la présentation de son plan pour le logement, tout en laissant filtrer une partie des informations. Selon Bercy, le logement verra son budget baisser en 2018 d’environ deux milliards d’euros avec une nouvelle baisse de l’APL. Alors que, selon la Fondation Abbé Pierre, 4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel et que 12,1 millions de personnes sont touchées à des degrés divers par la crise du logement, ce serait prendre le risque d’une aggravation sans précédent du mal logement.

  • Baisse des APL seulement pour les locataires de logement HLM

Selon le journal L’Opinion, les aides personnelles au logement pourraient baisser de 50 euros (de 60 euros selon d’autres sources) soit plus de dix fois la baisse déjà annoncée cet été. Cette baisse ne concernerait que les locataires du logement social, les locataires du logement privé ne seraient pas concernés ce qui semble curieux lorsqu’on se rappelle que le gouvernement justifiait la baisse de 5 euros des APL pour limiter l’effet inflationniste de l’APL sur les loyers, ce qui ne pouvait pas concerner les loyers HLM dont la hausse est réglementée.

Le Premier ministre assure que la mesure n’aurait pas d’impact sur les locataires puisque l’Etat contraint les bailleurs sociaux à baisser les loyers. Ce sont donc les bailleurs sociaux qui paieront l’addition.

Read moreConseil municipal de Beaumont du 28/09/2017 : Aide personnalisée au logement ( point abordé par le groupe Front de Gauche)

Conseil municipal de Beaumont : un conflit d’intérêt ?

Au conseil municipal de Beaumont, suite à l’annonce des  suppressions d’emplois prévues par l’entreprise Michelin, François Ulrich et moi  avons présenté un vœu demandant l’annulation de l’exonération de 900 000€ d’impôts sur les bâtiments accordée en 2016 par le Conseil Communautaire à l’entreprise Michelin.

Le Maire a déploré que nous voulions, à l’instar  de certains député-e-s  à l’assemblée nationale, transformer le Conseil Municipal en théâtre !

Il est intéressant de constater que la défense des intérêts   des salariés, des demandeurs d’emploi, des familles  est assimilé par la droite à un mélodrame ou à une  bouffonnerie.

Comme mon passage à l’Atelier Théâtral Riomois  dans les années 70 n’a pas marqué les esprits,  je ne me suis pas engagée dans une joute oratoire qui n’aurait convaincu que ceux et celles qui l’étaient déjà.

Je me permets ici seulement une question :

Que le premier adjoint, par ailleurs salarié de Michelin, prenne la parole pour expliquer le bien fondé de la politique de cette entreprise et la logique des aides financières qui lui sont attribuées, cela ne s’appelle -t-il  pas un conflit d’intérêt ?

Christine Thomas

Vœu proposé par le Groupe Front de Gauche concernant les suppressions de postes chez Michelin

Conseil municipal du mardi 27 juin 2017

Ville de Beaumont

Le 15 janvier 2016, la Communauté d’Agglomération a voté une exonération fiscale de 900 000 euros par an à Michelin.

Depuis, cette entreprise a supprimé 480 postes en  fermant  l’atelier de rechapage de la Combaude et annonce maintenant  près de 1000 suppressions de  postes supplémentaires dans le cadre du projet dit de « nouvelle organisation mondiale au services des clients ». On arrive à un total de 5000 suppressions de postes d’ici 2021 dont 2000 impacteront notre territoire.

La promesse d’embauche de 1000 salariés se concentre  majoritairement sur la recherche. Or nous avons besoin d’une diversité d’emplois et d’activités salariés pour maintenir l’attractivité de notre territoire.

La disparition programmée du savoir-faire industriel en Auvergne aura de lourdes conséquences sur la pérennité des emplois et des entreprises sous-traitantes. Notre territoire n’a pas vocation à devenir exclusivement un haut lieu de tourisme et de recherche.

Les exigences de compétitivité ne peuvent justifier la casse de l’emploi. C’est aussi sur cette logique que l’on s’attaque au code du travail.

Nous demandons l’arrêt des  exonérations fiscales et le paiement  des 900 000 euros dus qui seraient bien plus utiles aux populations de notre territoire et aux politiques publiques mises en place par Clermont Auvergne Métropole et les 21 communes qui la composent.

Compteur LINKY (suite) : LINKY, LINKY ( ne pas confondre avec Looky Looky de Giorgio en1969……*)

En conseil municipal, suite au dépôt d’un vœu par notre groupe demandant à la commune de s’opposer à l’installation des compteurs Linky, M. le Maire nous a opposé un courrier  de la préfecture du Puy de Dôme . Ce courrier précise aux maires que toute délibération prise pour interdire le déploiement des compteurs Linky   serait illégale .

Par ailleurs une élue a précisé que tout particulier pouvait refuser l’installation chez lui de ce compteur.

Qu’en est-il vraiment?

Read moreCompteur LINKY (suite) : LINKY, LINKY ( ne pas confondre avec Looky Looky de Giorgio en1969……*)

Conseil Municipal de Beaumont du 22 mars 2017 : Intervention du Front de Gauche sur le budget primitif .

La lecture du budget n’apporte guère de nouveautés par rapport au Rapport d’Orientation Budgétaire ( ROB) mais laisse entrevoir que vous avez bien intégré le programme d’un certain candidat que vous avez d’ailleurs parrainé, programme qui consiste à recentrer les interventions de la puissance publique sur les missions qu’elle est la seule à pouvoir assurer – faudrait-il encore avoir la liste de ces missions,  vu les coupes sombres prévues dans les effectifs de fonctionnaires – et cela dans la concomitance de diminution des dotations aux collectivités territoriales afin de réaliser 1,5 milliard d’euros d’économie par an, soit 7,5 milliards d’euros durant le quinquennat , toutes collectivités territoriales confondues , je vous l’accorde.

Ainsi l’externalisation augmente de façon significative sur notre commune et vous prévoyez encore une diminution des charges générale. Bien sûr il faut avoir une sorte de double lecture pour arriver à dissocier ce qui peut être imputé au passage en Communauté Urbaine de ce qui ne l’est pas.

Mais quoi qu’il en soit, vous serez toujours responsables devant vos concitoyens de toutes les compétences transférées à la Communauté Urbaine et de leur effective mise en œuvre sur la commune puisque, un, vous avez été d’accord pour cette transformation et deux , vous participez aux décisions qui y sont prises .

Read moreConseil Municipal de Beaumont du 22 mars 2017 : Intervention du Front de Gauche sur le budget primitif .

Le petit Wauquiez illustré…(suite) : quand Laurent Wauquiez et Alain Dumeil prétendent soutenir « la culture » !

Avec une subvention en baisse de 25 % pour 2016 et aucun signe donné pour 2017, la Région avait  fait passer son message vis-à-vis du TRANSFO. L’agence régionale de développement culturel en Auvergne et ses  onze salariés avaient pour l’année en cours, une convention avec la Région pour son financement, et une subvention ad hoc votée par l’ancien exécutif     

L’année se termine… Le Transfo ferme

Résultat d’une drôle de conception de la mutualisation dans le cadre de la « nouvelle « grande région Auvergne Rhône Alpes ». Une mutualisation qui aboutit à une   suppression pure et simple , à une  perte de savoirs, de savoir-faire.

Ainsi passe  à la trappe  la connaissance de l’ensemble des structures culturelles de la région Auvergne.Ainsi passe à la trappe tout le travail de  formation , d’écoute et de projets …

Au conseil municipal du 13 décembre 2016 ?  à l’évocation par notre groupe de la diminution des subventions allouées à la culture par M.Wauquiez, M.Dumeil a affirmé que personne en Auvergne  ne regrettait la fermeture du Transfo.

Nous lui laissons la responsabilité de cette affirmation.

Les onze salariés licenciés apprécieront. 

Les Elus FRONT DE GAUCHE de BEAUMONT votent NON sur la prise de compétences par la future Communauté Urbaine : Pourquoi ?

Nouvelle image (15)

Nous avons voté NON.

Sommes-nous hostiles à une harmonisation et à des améliorations ? NON.

Nous optons pour une régie publique en matière d’eau et d’assainissement, une politique  d’urbanisme et d’habitat concertée, une action unifiée pour des services comme la veille juridique, l’assistance aux marchés publics …Mais…

Nous rejetons une décision technocratique sans participation des citoyens.

Qui connaît la démarche en cours ?  La Communauté  d’agglo informe – t – elle vraiment ?  NON !

Le discours d’ O. Bianchi à la foire de Cournon est   simple : les habitants attendent « rationalisation et      mutualisation ». Sans autre explication !

Rappelez-vous, des discours identiques ont fait avaler la Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale) et les    nouvelles    régions.  Signez là, on s’occupe de tout !

On voit déjà le résultat :  des surcoûts, des mesures      arbitraires, des choix opposés à l’expression démocratique, des transferts massifs  (en matière agricole, où   pourtant les promesses avaient abondé), un désastre  universitaire annoncé, un schéma hospitalier  extrêmement inquiétant.

lire la suite : publication diffusée aux Beaumontois.