Aidez vos pompiers ! Marche de soutien le 16 Janvier !

Nouvelle image (2)Le 16 janvier, les pompiers ont besoin de vous !
Invitez vos amis, partagez, parlez-en autour de vous ! Pour que demain les pompiers puissent continuer à faire leur travail correctement !
Venez nous aider lors d’une marche de soutien au départ de la caserne de Clermont (place Turgot) à 14h00.

Aujourd’hui, nous n’avons eu aucune avancée significative sur nos revendications ! Le service public est en danger, les pompiers sont en péril !

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS pour nous faire entendre, pour faire comprendre à nos élus que nous allons droit dans le mur avec cette organisation…
Un jour vous aurez besoin de nous, aujourd’hui nous avons besoin de vous !

Lien de l’évènement :
https://www.facebook.com/events/1535918846718319/

Signez la pétition en ligne des Sapeurs Pompiers Professionnels et Volontaires du Puy de Dôme.

Pour soutenir les Pompiers , signez la pétition en ligne : https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9sident-du-conseil-d-administration-du-sdis-63-pour-le-maintien-des-embauches-de-pompiers-pr%C3%A9vues-en-2016-au-sdis-63

14 futurs Pompiers Professionnels ont disparus ! Engloutis par l’austérité et le clientélisme de l’exécutif départemental…

Le 1er décembre dernier, nous avons été confrontés à une situation que nous avions déjà vécu le 26 janvier 2015. En pire !

De la suspension à la suppression de 14 embauches

En janvier, on nous annonçait la suspension des 14 embauches de Sapeurs Pompiers Professionnels (SPP) pour l’année 2015. En décembre, c’est la suppression pure et simple de ces 14 embauches pour 2016 et une économie de 14 millions d’euros à prévoir pour 2017 dans le budget du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Puy de Dôme (SDIS 63).

En moins d’un an, nous avons été trahis 2 fois par ces personnes qui vantent notre courage et notre dévouement lors des cérémonies et qui affirment défendre le service public, tout en rejetant la faute des restrictions budgétaires sur d’autres.

Read moreSignez la pétition en ligne des Sapeurs Pompiers Professionnels et Volontaires du Puy de Dôme.

Le Front de gauche du Conseil Départemental demande de revoir la tarification au forfait des cantines des collèges

La situation

article de La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/30/cantine-dans-les-colleges-du-puy-de-dome-le-menu-du-mercredi-ne-passe-pas-pour-les-parents_11605870.html

Depuis la rentrée, les parents des collégiens du Puy-de-Dôme qui mangent à la cantine ne décolèrent pas, car ils paient « plus cher pour un service qui n’est pas rendu ».

En effet, cette année, le conseil départemental a mis en place une tarification au forfait sur cinq jours.

Mais tous les enfants ne peuvent pas manger à la cantine le mercredi midi soit que le service n’est pas assuré par l’établissement comme c’est le cas au collège de Manzat, soit qu’ils n’ont pas le temps de le faire puisque le car de ramassage scolaire qui les reconduit à leur domicile passe trop tôt, comme au collège de Châtel-Guyon pour les enfants de Combronde.

Une maman a sorti la calculette et cette année elle va payer pour son enfant 117€ de plus pour des repas qui ne seront jamais consommés…

La décision du Conseil départemental de ne pas revoir cette tarification au forfait comme demandé par le Front de Gauche (voir notre édition de ce mercredi) n’arrange rien. Et certains envisagent la possibilité d’un recours devant le tribunal administratif.

Ce débat au conseil départemental, lors de séance plénière du 29 septembre 2015, est  à suivre à partir de 03:08:22
http://www.puydedome.com/?IDINFO=60881

les principales interventions du Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne lors de la session des 20, 21 et 22/04/2015 du conseil départemental.

Vous trouverez, dans cet article,  les principales interventions du Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne lors de la session des 20, 21 et 22/04/2015 du conseil départemental.
 
Deux  vœux ont été présentés par le groupe Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne : sur les baisses de dotation qui a été adopté à la majorité  et  sur la protection et de l’accompagnement des femmes victimes de violences  approuvé à l’unanimité). Un vœu concernant la loi Macron n’a pas été pris en compte. 
Le Groupe Front de gauche-Gauche citoyenne a voté contre le budget proposé par la majorité départementale.

Les deux voeux du groupe Front de Gauche votés à une large majorité par l’assemblée départementale

Le groupe Front de Gauche – Gauche Citoyenne a proposé deux vœux lors de la session d’avril  de l’assemblée départementale:

– le premier vœu, voté à l’unanimité, réclamait la mise en place de lieux d’accueil et d’hébergement dédiés aux femmes victimes de violences et d’un accompagnement adapté.

– le deuxième vœu était destiné au gouvernement afin  » de revenir sur son projet de baisse des dotations de l’Etat aux collectivités » et « d’honorer sa dette de 255 millions d’euro au département, relative à la compensation de la gestion décentralisée des trois allocations de solidarité ». La majorité départementale socialiste n’a pas pris part au vote . Le groupe Front de gauche-Gauche Citoyenne, la droite et 3 conseillers départementaux socialistes ont voté pour.